Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n°0

Le criminel de guerre Wesley Clark témoigne à La Haye
John Catalinotto

Le mensonge, la nausée et les sanctions
Michel Raimbaud

Lettre ouverte au ministre belge des Affaires étrangères
Père Daniel Maes, Communauté du Monastère de Mar Yakub à Qâra, Syrie

USA et Otan évincent l’Ue en crise
Manlio Dinucci

Illégalité du déploiement des armes nucléaires americaines en Europe
Pierre Piérart

Guerres sans fin
Droit international contre droit du plus fort

Diana Johnstone

Les bases nucléaires de l'OTAN en Europe
Pierre Piérart

HIROSHIMA ET LE TRAITÉ DE NON PROLIFÉRATION
Pierre Piérart

Lettre au Général Jones, commandant du SHAPE, pour réclamer le retrait des armes nucléaires des pays de l'OTAN

Mordechaï Vanunu prisonnier d'opinion

L'OTAN et l'Afrique du Nord
Rashid Khashana

OTAN : Vers une expansion planétaire
Michel Collon

OTAN : au service de qui et pour quels objectifs ?
Valérie Peclow

L' Europe de la défense aux lendemains du sommet de Prague
Jean-Sylvestre Mongrenier

Les Etats-Unis, l'Otan et l'armée européenne
Pol De Vos

Occupations militaires - La prostitution érigée en système
Richard Poulin

Les minutes les plus longues de ma vie...
Michel Collon

Les États-Unis à la conquête de l'Eurasie et du monde
Jean-Marie Chauvier

Le Tribunal Pénal de La Haye de moins en moins crédible
Edward Herman

Bush et l'OTAN

Les nouveaux rôles probables de l’Otan dans les futurs scénarios impérialistes : Comment arrêter l’Otan ?
George Havatzas

50 juristes et avocats de 12 pays lancent un appel contre l’imposition d’un conseil juridique à Slobodan Milosevic

Solidarité avec Hiroshima et Nagasaki
Pierre Piérart

Parodie de procès Milosevic : Déclaration du Comité grec pour la Détente internationale et pour la Paix (EEDYE)

Contre ces lois-là, la Loi Internationale (et Milosevic) n’ont pas l’ombre d’une chance
Stephen Gowans

Une lettre ouverte de Christopher Black, président du Comité légal de l’ICDSM
Christopher Black

L'ancien premier ministre soviétique : « Je n'irai pas témoigner à La Hague dans les circonstances actuelles»
Nikolai Ryzhkov

Refus de participer au 'procès' en tant que témoin de Léonide G. Ivachov

L’ICTY et la décimation de la Yougoslavie – Une histoire de famille
Ian Johnson

Milosevic au TPI : Celui qui doit se taire
Vladimir Caller, Georges Berghezan, Jean Bricmont, Hernn Valverde

Tribunal international ou «Chambre étoilée»?
British Helsinki Human Rights Group

Milosevic se voit refuser le droit universel d'assurer sa propre défense
Sara Flounders

Lettre d'un groupe de témoins des Etats-Unis au président Slobodan Milosevic

La défense de la patrie est-elle un acte criminel ?
Pr. Kosta Cavoski

Ramsey Clark : Le 'tribunal' saborde ses dernières prétentions à la légalité
Ramsey Clark

Le Tribunal Penal International de La Haye : Deux ans d'efforts coûteux pour aboutir a un constat d'échec
Nico Varkevisser

Justice et propagande : L'échec du procès Milosevic

Deux ans de procès Milosevic : fiasco à La Haye ?

La Haye a remplacé la jurisprudence de la paix établie à Nuremberg par une licence à l'Occident de tuer.
John Laughland

Laissez Milosevic se représenter lui-même
John Laughland

Interview de Mordechai Vanunu à la BBC du 24 Octobre 2004

Murmures nucléaires à l'ombre des canons

Vanunu : « J'ai fait ce devais faire »
Baudouin Loos

Nikolaï Ryjkov défend Milosevic et dénonce l'OTAN

La reculade du Tribunal pénal international
Louis Magnin.

Note sur le traité secret conclu entre la Belgique et les Etats-Unis en 1971
Olivier Corten, Eric David, Pierre Klein, Jean Salmon

L’OTAN et la constitution européenne nuisent gravement à la Paix

Deuxième bilan de la Campagne de Solidarité des Bourgmestres des Villes et Communes de la Communauté française de Belgique avec le Maire d'Hiroshima pour un désarmement nucléaire total. (Du 6 août 2004 au 28 février 2005)
Pierre Piérart

Premier bilan de la Campagne de Solidarité des Bourgmestres des Villes et Communes de la Communauté française de Belgique avec le Maire d'Hiroshima pour un désarmement nucléaire total.

Le chef de la mission de contrôle de l'Union Européenne au Kosovo dément toutes les affirmations de Carla Del Ponte
Compte rendu rédigé par Andy Wilcoxson

La Constitution et la Guerre
Diana Johnstone

Campagne « Mayors for Peace »
Pierre Piérart et Henri Firket

Traité constitutionnel européen : Un traité peut en cacher un autre

Soixantième anniversaire de la tragédie de Hiroshima et de Nagasaki (I)
Pierre Piérart

« Si demain, il faut à nouveau manifester pour la paix, j’irai à nouveau. Dans quel état reviendrai-je ? »
Michel Collon

« La future défense européenne est un livre ouvert pour les États-Unis »
Entretien avec le Général Henri Paris, président de la Fédération des officiers de réserve républica

Il y a 60 ans : la tragédie de Hiroshima et Nagasaki se précisait malgré l’écroulement de l’Allemagne nazie. (1e partie)
Pierre Piérart.

Il y a 60 ans : la tragédie de Hiroshima et Nagasaki (2e partie)
Pierre Piérart

Il y a 60 ans : la tragédie de Hiroshima et Nagasaki (3e partie)
Pierre Piérart

Il y a 60 ans : la tragédie de Hiroshima et Nagasaki (4e partie)
Pierre Piérart

Pianosa, le mystère du bateau de l’OTAN
Gianvito Lo Vecchio

Soixantième anniversaire de la tragédie de Hiroshima et de Nagasaki (5e partie)
Pierre Piérart

Il y a 60 ans ….. Hiroshima, après Alamogordo qui préparait Nagasaki.
Pierre Piérart

D'Hiroshima à Bagdad
Joëlle Penochet

Pourquoi le bombardement de Nagasaki ?
Pierre Piérart

Milosevic à La Haye : plus c'est intéressant, moins on en parle
Diana Johnstone

Soixantième anniversaire de la tragédie de Hiroshima et de Nagasaki (6e partie).
Pierre Piérart

Un témoignage accablant pour l'accusation
D'après les comptes rendus de Andy WILCOXSON

Armes nucléaires : une parodie politique se transforme en poursuites judiciaires.

Karel De Gucht démis de ses fonctions : Déclaration publiée par le comité intérimaire le 24 novembre 2005

Intervention sur la « perception de l'OTAN par la société civile »
Arnaud Ghys, CNAPD

L'Afghanistan et son «processus démocratique»
Latif Pedram

Guerre nucléaire contre l'Iran
Michel Chossudovsky

Une nouvelle OTAN pour un nouvel ordre mondial ?
Hans Lammerant et Fabien Rondal

Bientôt la prison pour la dénonciatrice du premier crime de guerre en Yougoslavie ?
Georges Berghezan

Deux minutes, une vie
Michel Collon

Le grand jeu des bases militaires en terre européenne
Manlio Dinucci

Déclaration de l’assemblée des mouvements sociaux – 4e Forum social européen

La désinformation en ex-Yougoslavie et au Kosovo
Jean Toschi

Kosovo : une nécessaire décentralisation
Frédéric Saillot

Europarlement • Aide au pacifisme condamnée
Pol De Vos

Feodossia: partenariat et politicaillerie
Viktor Litovkine, commentateur militaire de RIA Novosti

A propos de la réunion des parlementaires en commission sur les prochains sommets de l'OTAN (réunion du 6 juin 2006).
Claudine Pôlet

Mordechaï Vanunu condamné pour avoir pris la parole

Massacres discrets dans l'Afghanistan libéré
Roland Marounek

Interventions militaire et humanitaire?
Ludo De Brabander et Georges Spriet (Vrede), Pol De Vos (StopUSA)

Pétition: Pas de F-16 belges en Afghanistan!

Le Kosovo : une colonie de l’Otan dans le Nouvel Ordre Mondial
Diana Johnstone

Le Canada dans la guerre d’occupation en Afghanistan
Collectif Échec à la guerre

La Belgique dans la guerre en Afghanistan : L'opération de désinformation des ministres De Crem - De Gucht
Roland Marounek

Pourquoi les arguments de De Gucht et De Crem ne tiennent pas la route
Vrede, Intal, UCOS...

Commémoration du 63e anniversaire des bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki : Message de Marcel Poznanski pour le CSO
Marcel Poznanski

Commémoration du 63e anniversaire des bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki : Message de Roland Marounek pour StopUSA
Roland Marounek

Commémoration du 63e anniversaire des bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki : Message de Pierre Merveilleux pour Europe for Peace
Gilles Desmet, Parti Humaniste

De Munich au Kosovo
John Laughland

Les roses fanées de la révolution géorgienne
John Laughland

Non au bouclier antimissile !
Patrice Salzenstein

Des Tchèques mobilisés contre le bouclier antimissile U.S.
Patrice Salzenstein

9 Questions sur la Déclaration de Coopération entre les secrétariats de l'ONU et de l'OTAN
Transnational Foundation for Peace and Future Research

L’accord secret entre l’ONU et l’OTAN ne répond pas aux objectifs de la communauté internationale
Karl Müller

L'accord entre les Secrétariats de l'ONU et de l'Otan viole la Charte des Nations Unies
Alfred de Zayas, fonctionnaire de l’ONU à la retraite

Israël a bien utilisé dans la bande de Gaza des armes à Uranium Appauvri

Course au réarmement : au premier rang USA et OTAN
Manlio Dinucci (Il Manifesto)

L’Otan, gardien militaire de la sécurité d’approvisionnement énergétique des pays membres

Le cercle vicieux otanien de la violence
Diana Johnstone

La criminalisation du mouvement de la paix à Strasbourg est inacceptable
Pieter Terlinck

A Strasbourg des dizaines de milliers de citoyens du monde ont osé dire leur opposition à l'Otan
Claudine Pôlet

Une grande mobilisation le 4 avril pour dire « NON à la Guerre, NON à l’OTAN » dans un contexte de répression policière et de tension.
Collectif anti Otan de Strasbourg

Pour un bilan nuancé du Contre-Sommet de Strasbourg
Roland Marounek

Mais que fait donc la Bundeswehr dans l'Hindoukouch ?
Jürgen Rose

Franz Weber : Pour un tribunal de la conscience humaine

L’Iran, la Corée du Nord… et les autres.
Henri Firket

Trafics d’organes : Vers la fin de l’impunité au Kosovo ?
Georges Berghezan

Orwell, l’OTAN et la guerre contre la Libye
Domenico Losurdo

La Libye : Est-ce qu'on nous refait le coup du Kosovo ?
Diana Johnstone

« Femmes pour la Paix » et pas « Femmes pour la guerre »
Anne Morelli

Terrorisme nucléaire
Michel Wautelet

Sept points sur la Libye
Domenico Losurdo

L’OTAN dans sa guerre des menteurs et des lâches
Mohamed Bouhamidi

200 intellectuels Africains contre l'Otan

L’OTAN et la montée en puissance des médias sociaux
Roland Marounek

Dix ans de guerre de l'information en Afghanistan
IRIS - Institut de Relations Internationales et Stratégiques

Message du Président du Venezuela, Hugo Chávez Frías devant l'Assemblée Générale des Nations Unies.

La conclusion barbare d’une guerre colonialiste barbare.
Domenico Losurdo

Des guerres de l’opium aux guerres du pétrole
Domenico Losurdo

L'oppression de Kadhafi
Stephen Gowans

Manœuvres de guerre OTAN contre l'Iran
Manlio Dinucci

En Libye, la fin de 42 ans de...
Stephen Gowans

On voit les États-Unis partout...
Stephen Gowans

Syrie : Comment on transforme un homme en un être monstrueux
Mouna Alno-Nakhal

Que se passe-t-il en Syrie ?
Domenico Losurdo

Transcription de l'interview de Françoise Wallemacq de retour de Syrie

Lettre ouverte sur les plans de l'OTAN de défense antimissile et sur le risque accru d'une guerre nucléaire
David Krieger

Les disciples de Goebbels à l’œuvre contre la Syrie
Domenico Losurdo

Course à la guerre par procuration contre la Syrie
M. K. Bhadrakumar

Al-Qaeda’s Air Force
Stephen Gowans

Les USA gardent un oeil sur la Syrie, et tissent leur toile dans le Golfe
M K Bhadrakumar

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

Flotte USA avec 1.000 missiles en Méditerranée
Manlio Dinucci

L’Otan a déjà voté, avant nous
Manlio Dinucci

Paquet bombe nucléaire en provenance des USA
Manlio Dinucci

Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran
Manlio Dinucci

Pour l’Italie, nouveau gouvernement, même “allié privilégié”
Manlio Dinucci

“Souveraineté” vis à vis de Bruxelles, pas de Washington
Manlio Dinucci

Derrière la parade du 2 juin
Manlio Dinucci

Néocolonialisme et “crise des migrants”
Manlio Dinucci

Circuit de mort dans la “Méditerranée élargie”
Manlio Dinucci

L’Otan expansible et toujours plus coûteuse s’élargit sur l’Europe
Manlio Dinucci

La réponse guerrière à la négociation
Manlio Dinucci

L’establishment USA derrière le Sommet de Helsinki
Manlio Dinucci

Ponts écroulés et ponts bombardés
Manlio Dinucci

En Toscane la plus grande poudrière USA
Manlio Dinucci

Une Italie souverainiste sans souveraineté
Manlio Dinucci

Articles de la Charte des Nations Unies et du Traité de l'OTAN violés par l'agression contre la Yougoslavie

Annexe B des Accords de Rambouillet

Accords secrets de 1971 entre la Belgique et les USA

Réunion du Comité des plans de défense et du groupe des plans nucléaires, Bruxelles le 12 juin 2003 : Communiqué final

Extension de la zone d'intervention OTAN : Communiqué de l'OTAN

Allocution prononcée par M. Jaap de Hoop Scheffer devant la Commission parlementaire pour les Affaires étrangères
Jaap de Hoop Scheffer

Jaap de Hoop Scheffer : « Un nouvel OTAN est nécessaire »

La force de réaction de l'OTAN : Au centre de la transformation de l'OTAN

Note sur le traité secret conclu entre la Belgique et les Etats-Unis en 1971

Réunion ministérielle du Conseil de l'Atlantique Nord de Madrid - Communiqué final

Discussions à la Chambre belge sur le projet de loi portant assentiment à l'adhésion des nouveaux membres à l'OTAN

Declaration du sommet de Prague sur l'Irak

Traité de Maastricht : Dispositions concernant une politique étrangère et de sécurité commune

Projet de Constitution Européenne et OTAN

Exerpt from IVth Report by the Ombudsperson Institution in Kosovo:The inadequacy of human rights protection mechanisms
Marek Nowicki

Excerpt from IVth Report by the Ombudsperson Institution in Kosovo: The situation of non-Albanian communities in Kosovo

Statut juridique de l'aéroport de Chièvres.
Demande d'explications au Ministre de la Défense

Rôle de la base aérienne de Florennes dans l'OTAN

Votes à l'ONU sur le Désarmement

Directive politique globale entérinée par les chefs d’État et de gouvernement de l’OTAN lors du sommet de Riga

Demande d'explications de M. Josy Dubié au ministre de la Défense sur «l'accroissement de la présence militaire belge en Afghanistan»

Déclaration du Sommet de Bucarest

Non-prolifération, contrôle des armements et désarmement
Note de Karel De Gucht

Ministère de la défense belge : Note d’Orientation Politique
Pieter De Crem

Déclaration commune sur la collaboration des Secrétariats des Nations Unies et de l’OTAN
Jaap de Hoop Scheffer - Ban Ki-Moon

Adresse de Tzipi Livni au Symposium OTAN-Israël, Herzliya

Discours à l'Assemblée générale des Nations unies: «Nous avons peur»
Paul-Henri Spaak

The Continuing Relevance of NATO’s Nuclear Deterrence Strategy in an Uncertain World
Guy B. Roberts, Deputy Assistant Secretary General for WMD Policy at NATO

Déclaration du Sommet de Strasbourg-Kehl

Extraits du Concept Stratégique de l'Alliance de 1999 sur les armes nucléaires

Opérations en zone urbaine en l’an 2020 - Synthèse

De la bonne coopération entre l'Otan et les ONG
Anders Fogh Rasmussen

Une Otan sans armes nucléaires
Lt Col. Michael J. Byrne, Com. Douglas L. Edson, Lt Col Andrea L. Hlosek

Traitement inhumain de personnes et trafic illicite d’organes humains au Kosovo
Commission des questions juridiques et des droits de l’homme

Annexe au rapport de Dick Marty : Carte des centres de détention du nord de l’Albanie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE : Proposition de résolution concernant la situation en Libye

Mémorandum de la CNAPD dans le cadre du sommet de l’OTAN à Varsovie

Contribution du Comité Surveillance OTAN au Forum Social Européen

Bertrand Russell Peace Foundation, Conférence de Bruxelles les 26 et 27 juin 2003

Après Madrid, Bruxelles ?

Soutien à la Conférence de Paris sur l'Irak du CSO

Commémoration du 59e anniversaire de la tragédie d'Hiroshima et Nagasaki : Communiqué

Bush Not Welcome

Lever toutes les restrictions à la liberté de Mordechai Vanunu

Contribution du CSO à la Conférence sur les bases militaires dans le monde

LAS BASES MILITARES : UN ASPECTO DE LA ESTRATEGIA GLOBAL DE LA OTAN

Militar bases: An aspect of the NATO strategy

Lettre de protestation du CSO au Ministre des Affaires Étrangères face aux poursuites judiciaires d'un militant de Bombspotting

Message pour la commémoration du 61e anniversaire du lancement de la bombe atomique nord américaine sur Hiroshima et Nagasaki

Mise au point concernant l’essai nucléaire nord-coréen du 8.10.2006

Pourquoi tant de discrétion des négociateurs pour un futur gouvernement sur la politique extérieure et de défense de la Belgique ?

Lettre à l'ambassade de la Répblique tchèque en soutien à la manifestation contre les bases US

Pour un retrait immediat et inconditionnel des troupes belges d’Afghanistan !

L’Otan en Géorgie... sans attendre la Géorgie dans l’Otan ?

Dénonçons la complicité de l’Otan avec Israël !

SORTIR D'AFGHANISTAN MAINTENANT !

Décès de Pierre Piérart

Réponse au communiqué de la CNAPD annonçant son retrait de la conférence sur l’Iran
Comité Surveillance Otan

UN NON SANS EQUIVOQUE A TOUTE INTERVENTION DE L’OTAN EN LIBYE !

Libye, Iraq, Afghanistan : non à la guerre !
Non à toute participation belge !

La Belgique est entrée en guerre contre la Libye ! Stoppons l’escalade !

Non à la reconnaissance du Conseil national de Transition Libyen
Pour le retrait immédiat et inconditionnel de toutes les forces militaires belges engagées en Libye

Ne laissons pas l’Otan nous entraîner dans une nouvelle guerre froide !

L'OTAN a besoin de l'Irak !
Tom Lantos

Thomas Fiedman : plaidoyer que l'Irak, l'Egypte et Israël deviennent membres de l'OTAN...
Thomas L. Friedman

Garder un œuil sur l'ours russe
William Safire

Poutine : L'OTAN n'est plus une organisation hostile...

Aznar : « L'OTAN devrait être en train de bombarder le Liban »

Contenir l'Iran : Accueillir Israël dans l'OTAN
Ronald D. Asmus

CONTRE-SOMMET DE L'OTAN: RESISTANBUL 2004

D'anciens officiers de l'armée grèque parlent

Initiative against the NATO summit in Istanbul
Committees Against Occupation

Initiative contre le sommet de l'OTAN à Istanbul
Comités Contre l'Occupati

Appel de Resistanbul 2004

Des dizaines de milliers de signatures contre l'OTAN envoyées à Ankara
Comités Contre l'Occupation

Contribution à la conférence Anti-Otan d'Istanbul
Roland Marounek

Commémoration du 59e anniversaire de la tragédie d'Hiroshima et Nagasaki - Communiqué

Appel pour le Kosovo

Intervention à l'ONU du Maire d’Hiroshima lors de la Conférence sur la révision du TNP

Déclaration

Forum Social Européen de Londres : Appel de l'Assemblée des mouvements sociaux

Declaration

IRAK : CONTRE L'ESCALADE
Jean Bricmont

Rapport d'enquête sur la population rom au Kosovo et Metohija suite aux événements survenus du 17 au 21 mars 2004
URYD - Union des Roms exilés d’Ex-Yougoslavie en Diaspora

Projet de création a Kosovska-Mitrovica d’un bureau et d’un organisme de défense des droits des Roms
URYD - Union des Roms exilés d’Ex-Yougoslavie en Diaspora

APPEL À L'ACTION de l'ASSEMBLÉE CONTRE LA GUERRE
Forum social mondial 2005, Porto Alegre, Brésil

Plate-forme pour les actions de protestation contre la venue de Bush en Belgique

Le maire d’Hiroshima appelle à participer à la marche pour abolir les armes nucléaires
For Mother Earth

International Conference against Foreign Military Bases
FINAL DECLARATION

Conférence internationale contre les bases militaires étrangères
Déclaration finale

Report on the International Conference against Foreign Military Bases

Non à la guerre contre l'Iran
Prise de position de la plate-forme anti-guerre

Appel pour éviter une guerre nucléaire en Iran

Appel de la Plateforme anti-guerre

Paix au Moyen Orient: maintenant!
Texte de plateforme des mouvements pour la paix

Appel de Stuttgart

Forum Social Européen de Malmö : Appel à rejoindre la mobilisation contre l’Otan d’avril 2009

Appel de la World Afghan Professional Organization contre la guerre en Afghanistan

Des organisations de paix réagissent à l'expansion de la mission belge en Afghanistan
Vrede, Intal, CNAPD, CSO et MIR-IRG.

Déclaration du Comité International Non à la Guerre - Non à l'Otan

Évaluation des actions par le Comité International de Coordination
Arielle Denis et Reiner Braun

Contre-Sommet de Strasbourg du 2 au 5 avril 2009. - Évaluation des participants de Belgique

Déclaration du Conseil mondial de la paix et du Conseil portugais pour la paix et la coopération en vue du sommet de l'OTAN de Lisbonne
World Peace Concil

Communiqué de presse : « Freeze for peace in Afghanistan »
La Plate-forme Afghanistan

Communiqué de la CNAPD à propos de l’invitation à la conférence – table-ronde de ce vendredi 17 décembre « L’Iran dans la visière de l’Ouest ».

Carte Blanche : La menace nucléaire, d'Hiroshima à … Tihange

Appel à la résistance et à la protestation contre Petersberg II
No To Nato

Appel
Pas de nouvelle guerre au Moyen Orient

Commémoration du 67ème anniversaire de la Tragédie de Hiroshima et de Nagasaki

Lettre ouverte à l'occasion de l'intervention de Jamie Shea au Festival des Libertés

Camp de Pozega : «Nous n'avons besoin de rien, seulement de la liberté»

Leposavic : Visite aux réfugiés roms

Tentative d'intimidation ?

Les États-Unis et le crime organisé

A la rencontre des Croates et des Roms

La KFOR nous photographie et nous empeche de photographier

Ceux d'en haut

Prizren dévastée

Le plus sinistre ghetto du Kosovo

Entretien avec Gušani Skender, Leposavic

Entretien avec Oliver Ivanovic, Mitrovica

Entretien avec Sava Janjic, Visoki Decani

Entretien avec Marek Nowicki, Pristina

Entretien avec Momcilo Trajkovic, Caglavica

Aveux tardifs

Le calvaire des Roms au Kosovo
Marie-Pierre Lahaye

Invisibles et indésirables : les nouveaux réfugiés du Kosovo
Georges Berghezan

Faillite de l'ONU et de l'OTAN au Kosovo
Philippe Scheller

Kosovo, essai en plein champ de l'impérialisme guerrier
Manuel Grandjean

Notre film annonçait ce drame, pourquoi n’avons-nous pas été entendus?
Interview de Vanessa Stojilkovic

Rompre 5 ans de silence
Philippe Scheller

Nettoyage ethnique au Kosovo : Un voyage pour rompre cinq ans de silence
Georges Berghezan

ROMS D’EX-YOUGOSLAVIE (KOSOVO ET METOHIA) :
PEUPLE EN DANGER !

Avec la drogue, les jeunes du Kosovo oublient leurs préjugés ethniques
Tanja Matic et Tanja-Marija Vujisic

66e Commémoration du massacre de Hiroshima : Message de la COLUPA
Présenté par Pierre Debbaut

66e Commémoration du massacre de Hiroshima : Intervention de Sortir du Nucléaire
Louis Verheyden

66e Commémoration du massacre de Hiroshima : Inetrvention du Mouvement Chrétien pour la Paix
Carla Goffi

66e Commémoration du massacre de Hiroshima : Message du CSO
Marcel Poznanski


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017
n°66 : octobre 2017
n°67 : janvier 2018
n°68 : avril 2018
n°69 : juillet 2018

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

4. « Les gens qui ont un livre »

En ces jours où nos politiciens irresponsables et médias peu talentueux nous font tremper dans la peur et la morosité, je modifie à nouveau la chronologie de mon récit pour vous faire part de la façon dont certains résistent à l'agression terroriste en Syrie. Hauts les choeurs.

Au monastère de Mar Yakub, dimanche matin 11 octobre.

Rencontre imprévue avec le Père Georges, curé de la paroisse grecque-catholique -autrement dit melkite- de Qâra. Il est venu faire travailler des chants liturgiques byzantins à certaines religieuses1 et dire la messe pour remplacer le Père Daniel qui la dit tous les jours au monastère.

Claire-Marie, au dernier moment : «allez lui demander de vous raconter ce qu'il a fait au moment du siège de Qâra» par les terroristes (novembre 2013).

Le Père Georges ne se fait pas prier, et nous allons assister à une véritable épopée dans le salon d'accueil du monastère. Rafqa traduit, mais nous intervenons aussi en français ou en italien, que notre interlocuteur comprend.

Le début du récit se situe juste avant l'assaut de Qâra par l'Armée syrienne. La ville venait d'être envahie et occupée par les terroristes (dits à l'époque « rebelles » par nos politiciens menteurs et médias aux ordres). La population s'était enfuie en apprenant l'arrivée des groupes armés.

Le Père Georges était avec deux amis (dont un avait un pistolet) dans le salon d'accueil de son église quand un habitant de Qâra (musulman) l'a appelé pour lui dire de partir. A peine sortis dans la rue, à côté de l'église, ils voient arriver un islamiste des groupes armés, longue barbe, qui s'adresse à eux en arabe littéraire (pas le patois local, donc), les salue « salam alaykum » puis leur dit qu'il cherche l'église parce qu'il faut détruire tous les insignes du Mal. Le Père Georges était en habits civils ; un des deux amis répond à l'islamiste que Mohamed dans le Coran leur demandait de respecter « les gens qui ont un livre » «  ahel al kitab  » : c'est-à-dire les chrétiens et les juifs. L'autre persiste : les signes chrétiens sont des signes du Mal qu'il faut détruire et leur redemande « où elle est, l'église ? » Ils lui répondent c'est là, et l'ami de Père Georges lui dit «  tas addal  » - « je vous en prie »- pour qu'il rentre. L'autre : non je dois aller chercher mes compagnons.

Le Père G. réalise alors qu'il a laissé son téléphone portable dans le salon et ils retournent le chercher, en sachant qu'ils ne pourront pas ressortir par la porte de l'église car les autres allaient arriver. Ils vont partir par les toits pour aller chercher quelques affaires dans sa maison. Il savait qu'il y avait un barrage de Daesh à la porte de la ville. Il ne pouvait pas prendre de valise : il a mis des vêtements dans un petit sac, de l'argent aussi. Et ils sont sortis par derrière, par des petites rues, pour aller jusqu'à une voiture qui les attendait. « Dieu était avec nous parce que personne ne nous a vus ».

A midi, un officier de l'armée arabe l'appelle : « Père, où êtes-vous ? » : « Je suis à Qâra », « - mais que faites-vous là ?! S'ils vous prennent ils vont négocier après avec nous pour vous relâcher, et encore s'ils ne vous font pas de mal ! ». « Je ne peux pas sortir, ils sont à la porte de la ville et ils vont me voir ». « - Si, il faut sortir, c'est pour ta sécurité et pour ta vie ».

« J'ai téléphoné aux 20% de chrétiens qui étaient restés dans la ville »

m-a : « ça fait combien de gens à peu près ? »

Père G. : « 30-40 personnes. Je leur ai dit : ceux qui veulent sortir, ils sortent », et la plupart des 20% est sortie. Lui, il a rejoint la personne qui attendait avec une voiture.

Rafqa : un musulman ?

«  Non, c'était un chrétien. Avec moi il y avait ma mère, la femme de son frère et (X) : on les a mis dans la voiture. C'était la Providence. Celui qui avait un pistolet m'a dit monte avec nous. Je ne peux pas monter avec vous, il n'y a plus de place ». L'autre lui a dit : « assieds-toi sous moi » Et quand cet homme était assis sur lui on ne le voyait plus ! Rire du Père Georges, nous aussi car la scène mimée est cocasse, le Père étant loin d'être fluet !

Quand ils sont partis vers les portes de la ville, les frappes (de l'Armée syrienne) ont commencé : « C'était très, très, très dangereux, une extrême dangerosité. Moi je priais Saint Michel, "Saint Michel, ouvre les portes ! Sois avec nous ! "»

Dans les rues, quasiment désertes, les terroristes qu'ils croisaient étaient paniqués (par les frappes) : «"Passez par là, passez par là", c'est eux qui nous guidaient ! Et moi avec l'autre assis sur moi ! ». C'était risqué parce que certains -qui étaient avec Daesh- le connaissaient.

Rafqa : « ils étaient sur la ligne rouge entre l'Armée syrienne et Daesh ! ».

Père G. : « Ils (terroristes) ont tiré sur les chrétiens (le deuxième groupe) mais personne n'est mort. Les musulmans qui n'étaient pas avec Daesh voulaient partir, mais les autres leur tiraient dessus pour qu'ils ne sortent pas, ils voulaient qu'ils restent avec eux dans la ville. Les chrétiens sont sortis. On (les terroristes) a tiré sur nous mais personne n'est mort ».

(…)

« Quatre jours après, la même histoire s'est répétée à Dayr Atiyah ». « On s'est retrouvé enfermés , assiégés à Dayr Atiyah aussi ». La plupart des paroissiens étaient allés se réfugier à Dayr Atiyah (ville à moins de dix kilomètres de Qâra). « On s'était installé dans les maisons pour accueillir les réfugiés, avec des aides, pour notre paroisse. Quatre jours plus tard on est réveillé par des cris. Daesh était entré dans l'université. Tous les universitaires s'étaient enfuis du village. Et dans le souk du village il y avait Al Nosra. Daesh à l'université et Al Nosra au souk ! Les filles de l'Université du Qalamoun (nom de l'université de la région) sortaient en criant et en pleurant. On dit qu'il y a des filles sur qui ils ont tiré ».

La maison où ils étaient réfugiés était tout près de Daesh, vers l'université. « Nous étions deux familles, 17 personnes avec le prêtre, et nous étions arrivés le dimanche à Dayr Atiyah. Le problème a commencé le mercredi et nous sommes restés (dans la maison) mercredi, jeudi, vendredi, samedi » et sortis le dimanche. « Cinq jours, on a vécu avec la mort ». Les tirs de roquette partaient de la maison à côté d'eux. « Il n'y avait pas à manger, pas à boire, il n'y avait qu'à prier ». Le prêtre de Dayr Atiyah avait quitté la ville le premier jour.

R. : « Ce prêtre, avec le père G, ils se soutenaient un peu parce que lui aussi (Père Georges) est de Dayr Atiyah ; et donc il connaissait quelques personnes de Dayr Atiyah ».

Alors il a dit à Dieu : « Pourquoi tu es comme ça ?! ». Il (Père G.) avait pris le danger de mourir pour sa paroisse et maintenant il se retrouvait avec celle de Dayr Atiyah en plus ! Le dernier jour, le samedi, il a dit aux autres qu'il sentait que Dieu voulait qu'ils sortent le lendemain, le dimanche, « parce que c'est le dimanche que je suis sorti de Qâra et je sortirai le dimanche de Dayr Atiyah » ; il a senti que le dimanche ce serait bien, que Dieu voulait ça. « Comment on sort ? » lui ont dit les autres, «on a 4 Kms à faire à pied pour arriver à l'entrée de Dayr Atiyah ! Et à l'entrée il y a Al Nosra. Et de l'autre côté Daesh : ils contrôlent les chrétiens. Il ne faut pas sortir. Il y a des chrétiens qui ont été tués » ; les chrétiens de Qâra qui étaient là lui ont dit : « Non, 4 Kms, non ! On préfère mourir ici, dans la maison »; alors il leur a dit « Dieu sera avec nous », et il s'est mis debout. Il a fait mettre un foulard aux femmes et il a fait une prière : « Dieu quand tu as marché avec Moïse dans la mer Rouge, tu as ouvert le chemin devant lui. Aujourd'hui tu vas nous ouvrir le chemin. Et je vais te demander plus, mon Dieu : ce barrage d'Al Nosra tu vas l'enlever, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, amin ! »

m-a : « Vous êtes aussi un grand acteur !».

« Non, je dis notre expérience, ce qui est ».

Je ne mettais pas en doute son récit ; je parlais de la façon dont il le mettait en scène : ton, mimiques, gestes, occupant l'espace pour certaines scènes : on y était. Et on s'est vraiment amusé malgré le tragique des situations décrites. Il nous manquait un Pasolini pour filmer ; celui de Uccellacci e uccellini.

Père G. : « Alors on est sorti et on a commencé à marcher, moi à la fin (de la file), le dernier. J'ai le chapelet et je prie, je prie. On a marché les 4 Kms, on a commencé à marcher et moi je prie, je prie. Quatre kilomètres. Je prie… La surprise c'est qu'on n'a trouvé personne (en chemin) : imaginez, un endroit plein de terroristes, on n'a vu personne ! C'était tranquille ».

Ils arrivent vers la sortie, il n'y avait plus de barrage d'Al Nosra ! Ils ont continué à marcher, au début c'était entre les maisons, on ne les voyait pas, mais là c'était à découvert.

R. : Si on avait eu plus de temps, il aurait voulu nous amener sur place pour nous montrer les lieux.

Il a dit aux autres de courir, lui restant derrière pour que, si jamais ils tirent, il soit le premier à mourir. Tout d'un coup, au milieu du chemin, devant le musée de Dayr Atiyah, ils se trouvent face à face avec un sniper , armé. « Je lui ai dit en continuant à marcher " salam alaykum  » (en penchant la tête courtoisement), il ne m'a pas répondu… comme s'il ne nous avait pas vus !»

m-a : « il a dû être sidéré» (stupeur ; ou un peu forcé sur le captagon),

Père G. « Non, un miracle ! ».

Ils sont arrivés jusqu'à l'Armée syrienne, et quand ils sont arrivés il a dit « on est en sécurité ». Il a fallu faire encore 3 Kms, 4 et ensuite 3 : ça faisait 7 Kms, il avait mal aux pieds. Mais il était heureux.

Dominique : « vous étiez en soutane ? »

« Non, pas en soutane, il fallait se cacher, pas question de se montrer ». Ensuite ils sont partis (se réfugier) à Sadad (sur la route Palmyre-Homs, attaquée par Daesh ces dernières semaines, assaut repoussé par l'Armée syrienne et comités de défense populaire), pas loin de Qaryatayn (envahie par les terroristes cet été, assiégée en ce moment par l'Armée ; des chrétiens retenus en otage viennent juste d'être libérés), où il y avait un évêque qui leur a donné des aides. Après il est parti à Homs, où il est resté 3 semaines. « Et après je suis allé à (?), au Liban parce que ma mère est libanaise », il est resté 4 jours chez sa mère au Liban.

« Et après nous sommes rentrés à Qâra, qui était vide (les terroristes se sont enfuis - à Aarsâl, Liban- après l'assaut de l'AS). Je suis rentré avec des jeunes et quelques familles. On était parti avec eux. Pas d'eau, pas d'électricité, pas de télévision, rien ». L'armée ne voulait pas que les gens rentrent mais comme il est prêtre, il a dit (inaudible) et tous les chrétiens sont revenus. Quand ils sont rentrés dans l'église, elle était profanée, cassée, détruite. Les croix cassées. Ils avaient volé les objets en argent, répandu le vin (de messe), coupé la croix. Il n'y avait pas d'eau pour nettoyer, mais il y avait la neige ».

Rafqa : « la neige a beaucoup aidé ! » (cf. épisode suivant).

Il a remis les croix qui n'étaient pas trop cassées, il a tout ramassé, et ce qu'il y avait à recoller il l'a envoyé à Damas pour la restauration. « Ils ont tiré sur la croix qui est tout en haut, après ils l'ont piétinée ».

Ils ont tout nettoyé. Personne ne les a aidés. Deux ou trois semaines après leur retour à Qâra les gens sont revenus. D'abord seulement les chrétiens. Quatre jours plus tard, j'ai célébré la messe ».

Conclusion, tranquille : « c'était une belle expérience ». Oui, et partagée.

m-a : « on n'en vit pas des moments comme ça dans la vie. Heureusement d'ailleurs ».

Père G. : « on était seuls, personne ne nous a soutenus économiquement, rien ». Il aurait aimé qu'on voie l'église après sa restauration, après la guerre. « J'ai quelque chose ici (photos dans son smartphone) ».

R. : « c'est une belle histoire quand même ». Il nous montre les photos : « c'est le salon de l'église, après la restauration. Les icônes étaient toutes cassées. Tout était cassé, l'autel aussi ».

Dominique : « J'ai vu des églises cassées de la même façon au Kosovo ».

Père G. : « les vitraux cassés. Il y avait une sépulture sous l'autel, d'un prêtre enterré là, ils avaient pris son corps. Pas de respect pour les morts, profanation ».

P. Georges en riant : « Mais les croix qu'ils ont abîmées on les a refaites encore plus grandes ! À l'entrée et tout en haut de l'église ».

(…)

Je note ses coordonnées et lui donne les miennes : « Ah vous êtes psychologue, c'est pour ça que vous m'avez dit que je suis un acteur ! ».

Oui, quelqu'un qui raconte ces événements avec autant d'humour et de vitalité, a aussi l'intelligence et le courage nécessaires pour les affronter ; et en sortir vivant, avec ses ouailles. Ça va ensemble. L'épopée racontée par le Père Georges relève autant de la tragédie que de la commedia dell'arte. Il a passé, pour apprendre le chant liturgique orthodoxe, quatre années à Rome. Ça laisse des traces, pas que dans la voix. Mais peut-être y a-t-il aussi dans la tradition littéraire et théâtrale syro-libanaise des éléments préparant à cette disposition : au jeu, à l'art de vivre. Donc à faire face, à agir au lieu de se laisser submerger par la peur. Au désir de vivre, en revenant au plus tôt dans sa maison, reconstruire.

Ils ne se sont pas partis, tous ceux que nous avons rencontrés, ou ils reviennent dans leur Syrie meurtrie par plus de quatre années d'agressions terroristes. Dont nous avons eu un exemple le 13 novembre à Paris. En Syrie, plus de quatre années d'assassinats programmés, quotidiens, et certains accomplis dans des exactions innommables, par ces groupes très bien armés, nourris, logés, payés : ceux que nous prétendons attaquer aujourd'hui (Daesh) et ceux dont nous ne disons pas que nous continuons à les soutenir (Al Nosra, et girouettes genre ASL).

En France juste après le 13 novembre, nos médias nous ont gavés de mauvais micro-trottoir où des gens plus ou moins excités exhibaient une « envie de vivre » pour « résister à la barbarie » : « il faut continuer à aller boire des verres, à faire la fête, à sortir, à aller au restaurant, au théâtre, au cinéma » etc., surtout quand on a de quoi payer tout ça, à Paris 2.

Politique de l' autruiche , comme disait le pauvre Dr Lacan : « la tête dans le sable pendant qu'un autre (politiciens vendus et mercenaires terroristes) vous plume le derrière ».

marie-ange patrizio,
Marseille, 25 novembre 2015

Les citations du récit du Père G. ont été restituées notamment grâce à l'excellente mémoire de Rafqa F. et à l'enregistrement partiel de Dominique de France. Merci à toutes les deux.

1. Note de Dominique de France : « Ne pas confondre les melkites avec les orthodoxes, dits, au Proche-Orient, "grecs-orthodoxes". Si le père Georges a appris le chant byzantin à Rome c'est parce qu'il chante la liturgie byzantine mais il l'apprend à Rome, ville du Pape, et non à Athènes, capitale du chant byzantin.

Entre les melkites et les orthodoxes, il y a des différences d'ordre théologique mais la principale différence est l'organisation des églises : les grecs-catholiques ou melkites obéissent au pape, les grecs-orthodoxes dépendent de " juridictions " nationales qui se rattachent aux différents patriarcats orthodoxes : Moscou, Constantinople, Antioche (avec quatre patriarcats d'Antioche différents), de Serbie, et de Roumanie. Au Proche-Orient, c'est plutô t Antioche.  

Les rites sont exactement les mêmes : byzantins. La plupart du temps ils suivent la liturgie de Saint Jean Chrysostome, vénèrent les icônes, etc. ... C'est en apparence semblable, mais ni l'organisation de l'église, ni la théologie, ni les pratiques ne sont semblables, et donc cela donne des mentalités et des manières de vivre diffé rentes, au fil des siècles. Ces séparations remontent pour certaines aux premiers conciles des V ème et VI ème siècles ... Mais au Proche-Orient, ils sont tous en danger et cela les unit très certainement. C'est pourquoi Agnès-Mariam voudrait faire de Mar Yakub le monastère de " l'Unité d'Antioche « (Dar Antakya) ».

2. Sinon à la maison en banlieue, après la journée de travail et une ou deux heures de trajet avec ce qu ' il faut de peur instillée par l 'état d ' urgence (et médias).

Marie-Ange Patrizio
Autres textes de Marie-Ange Patrizio sur le site du CSO