Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 15
octobre 2004

Éditorial

Imposition du silence à Milosevic :
Le simulacre de procès de La Haye tourne à la farce complète

Roland Marounek

Appel à signer : Le Cas Milosevic au TPIY et le respect des droits de la defense

Contre l'OTAN, mais pour quoi ?
L'armée européenne est-elle une alternative ?

Marcel Poznanski

Solidarité avec Hiroshima et Nagasaki.
Pierre Piérart

Compte-rendu de la journée de commémoration du 7 août à Mons

Après la sanglante prise d'otages en Ossétie du Nord
Solidarité de l'Otan avec la Russie ?

Claudine Pôlet

Appel pour le Kosovo


Version pdf


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Contre l'OTAN, mais pour quoi ?
L'armée européenne est-elle une alternative ?

J'avais vingt ans dans les années 60. Nous combattions pour la suppression de l'armée ou pour au moins une sérieuse réduction du budget de l'armée. Nous demandions le départ des troupes américaines basées en Belgique. Notre cœur balançait entre un pays sans armée et une défense nationale réduite au minimum. C'était la guerre froide et la propagande voulait faire croire que les Russes allaient envahir l'Europe.

La guerre de Corée avait suscité une panique : la 3 ème guerre mondiale était à nos portes.

1956, le Moyen-Orient s'enflamme. Israël envahit une partie de L'Egypte jusqu'au canal de Suez, les Français et les Britanniques occupent le canal Les Soviétiques menacent d'intervenir, rebelote : la population croit à nouveau à la 3 ème guerre mondiale.

Si la guerre d'Algérie mobilise le mouvement de la Paix, la population pense en général à la nécessité d'une défense et l'Alliance atlantique donne l'impression d'une protection. La conscience du rôle agressif de l'OTAN et de son contrôle par les Américains est apparue quelques années après l'installation des sièges politique (Evere) et militaire (Casteau) en Belgique. D'un côté, ce fut une manne financière : de nouveaux emplois, construction accélérée d'autoroutes, d'immeubles, etc. Mais de l'autre, nous devions soutenir l'augmentation de divers budgets au profit de cette institution militaire.

La guerre du Vietnam politise la jeunesse avec l'aboutissement de mai 68.

Entre-temps, les essais nucléaires en surface sont allés bon train. Quand ils sont interdits et que les essais deviennent souterrains, le mouvement de paix se démobilise progressivement..

La prise de conscience du rôle de l'OTAN apparaît, la revendication est : « quittons l'OTAN - OTAN hors de Belgique ».

Avec l'installation de missiles en Belgique, le mouvement de la paix atteint son apogée. A nouveau, avec leur retrait, le mouvement de paix se dégonfle comme une baudruche.

Avec Kouchner, l'OTAN va prendre une nouvelle dimension : le « droit d'intervention humanitaire ».L'OTAN donne une image d'aide aux populations en détresse.

L'effondrement de l'URSS marque la fin de l'équilibre de la terreur ; l'OTAN va changer de nature, elle n'est plus une alliance défensive, elle devient une alliance de contrôle du monde.

Par ailleurs, l'Europe s'unifie économiquement, mais elle n'arrive pas à unifier les armées nationales, pour les fondre dans une armée européenne, elle n'arrive pas à construire une politique extérieure unique et indépendante. Ces armées sont assujetties à l'OTAN avec une impossibilité de s'unifier en dehors de cette institution malgré une série de tentatives. L'obstacle est l'allégeance à Washington, variable selon les pays..

Nous étions contre une armée nationale, pouvons-nous être aujourd'hui pour une armée européenne ?

Faut-il une défense nationale ? Si oui, laquelle ? De quelle nature ? Pour contrer quelles menaces ?

Nous ouvrons un débat, vous pouvez intervenir dans notre 'forum de discussion'.

Marcel Poznanski
Autres textes de Marcel Poznanski sur le site du CSO