Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 22

Éditorial

PS - SP.a, OTAN : problèmes dans le mariage
Georges Spriet

Le réseau mondial de la prolifération des armes nucléaires
Pierre Piérart

Soudan : l'humanitaire en marche (militaire)
Roland Marounek

L’Afghanistan, la bonne conscience de l’Europe !
Marcel Poznanski

Kosovo 2006 : Libéré ou purifié ?
Georges Berghezan


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017
n°66 : octobre 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Éditorial :
Dernières nouvelles du Mondial

Grande première passée beaucoup plus discrètement que la qualification d'une équipe africaine en 8es de finale : L'OTAN prend pied en Afrique. Ce 15 juin, pendant que le monde entier s'inquiétait pour l'équipe du Togo, ou pour Ronaldo, l'OTAN débarquait en force super-équipée sur l'archipel extrêmement démuni du Cap-Vert. Il s'agit d'un test de la Force de Réaction Rapide de l'OTAN destiné à « traiter un problème en l'espace d'heures ou de jours n'importe où dans le monde » (Rumsfeld). "Traiter un problème" : périphrase pour signifier que la Force expéditionnaire euro-étatsunienne doit être prête à écraser toute rebellion contre son ordre injuste partout dans le monde - au nom sûrement des droits-de-l'homme et de la démocratie.

L’OTAN participe également en force aux manœuvres navales dans les Caraïbes sous l’égide des Etats-Unis. Ces manœuvres, incluant l’utilisation de sous-marins nucléaires, ont pour but déclaré de récolter des renseignements pour mieux lutter contre la drogue et le terrorisme et pour agenda caché, de possibles agressions contre Cuba, le Venezuela ou la Bolivie.
Au Moyen Orient, l’OTAN ne se contente pas de former les cadres de l’armée en Irak toujours occupée, elle organise aussi d’importants entraînements avec l’armée d’Israël. Et en Asie, elle se prépare à nouer des liens avec l’Australie, le Japon, la Nouvelle Zélande afin d’harmoniser les forces militaires et les matériels de ces différents pays amis.

La réunion des ministres de la Défense de l’Otan, préparatoire au sommet de Riga (novembre) vient de rappeler quelques réalités à nos ministres qui pratiquent la méthode Coué avec zèle pour se (nous ?) convaincre de la légitimité de ce Mondial Otanien : elle a réaffirmé la nécessité absolue de garder les bombes atomiques en Europe et de prévoir leur utilisation en cas de besoin. Elle a aussi insisté sur la persistance des menaces mondiales contre la sécurité des pays membres. Un de ces 'problèmes à traiter' est « la perturbation de la circulation des ressources essentielles », soit en clair : l'approvisionnement en énergie et autres ressources dont l'Occident s'arroge l'usufruit. Et le véritable enjeu apparaît : comment faire pour que l'infime minorité ultra-riche continue à disposer de l'énorme majorité des richesses du globe?

Au moment où beaucoup dans le monde s'enthousiasment parce que "ils ont gagné" par procuration de gladiateurs couverts d'or censés les représenter, un autre match mondial se joue, discrètement, aux forces disproportionnées, et c'est l'humanité entière qui risque d'être perdante.