Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 26
juin 2007

Éditorial

L’ombre des euromissiles
Ben Cramer

Les partis « démocratiques » et le memorandum de la CNAPD
Claudine Pôlet

La dissuasion n'est pas une « réalité implacable »,
elle prépare la guerre atomique

Pierre Piérart

Noam Chomski : Le bouclier étasunien anti-missile en Europe est un acte de guerre

Déclaration de Prague : La paix n’a pas besoin de nouveaux missiles

Darfour : Jeu de Go en Afrique
Roland Marounek

Mission citoyenne au Kosovo, cuvée 2007
Georges Berghezan

Jacques Delattre s'en est allé


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Les partis « démocratiques » et le memorandum de la CNAPD

Le CSO, membre de la CNAPD, a participé à la rencontre-débat organisée par la Coordination sur base du memorandum qu’elle avait élaboré pour les élections fédérales. Des représentants de différents partis répondaient aux questions posées : Fouad Lahssaini pour Ecolo, Denis Grimberghs pour le CDH, Simone Susskind pour le PS et Daniel Ducarme pour le MR. Un compte-rendu de ce débat peut être lu sur le site de la CNAPD.

Nous exprimons donc, dans notre bulletin, les impressions et réflexions du CSO face aux prises de position des différents partis présents à la conférence, et particulièrement celles qui concernent l’OTAN, la politique extérieure et de défense de la Belgique, la question du « bouclier anti-missiles ».
Tous ces responsables politiques considèrent au fond qu’il n’y a pas de gauche ni de droite en ce qui concerne la politique extérieure de notre pays. Ils parlent tous comme le fait Kouchner en France. Il y a « la Belgique » intégrée à l’OTAN pour l’éternité et qui doit mettre en valeur son « expertise militaire et diplomatique » pour bien mériter de ses maîtres. De la part du MR, on ne s’attend pas à autre chose. Mais ni le PS, ni Ecolo, ni le CDH, aucun des partis se disant progressistes ne remet en cause cette fonction sacrée.

En conclusion, c’est toujours la droite qui donne la ligne à suivre ! Daniel Ducarme se permettait donc de dire crûment et clairement que l’OTAN est plus nécessaire que jamais, car le monde n’est pas sécurisé et car… l’ennemi c’est la Russie. L’évolution de ce pays est considérée comme dangereuse pour le MR , donc pas question de désarmer, ni d’affaiblir l’OTAN. La suite est logique : oui au bouclier antimissiles avec implication de l’Otan, oui au maintien des bombes nucléaires à Kleine Brogel, ridicule la demande de supprimer les accords secrets concernant le transport des troupes US sur notre territoire, oui à des sanctions très strictes contre l’Iran, oui au droit d’ingérence, même sans aval de l’ONU.

Les représentants « progressistes » étaient plus nuancés et surtout… plus embarrassés car ils devaient reconnaître le déficit de la démocratie parlementaire, et le peu de cas que faisaient les gouvernements, inclus ceux à participation Ecolo et Socialiste, de leurs recommandations. Ils déploraient que les résolutions du Sénat et de la Chambre (notamment concernant le retrait des bombes de Kleine Brogel) restent lettre morte. Ils souhaitaient aussi que le Parlement puisse débattre et voter sur toute question concernant la politique extérieure ou un engagement militaire de la Belgique. Ils proposaient des réformes en profondeur de l’ONU, du TNP, de l’AIEA, de l’OTAN… pour démocratiser et rendre plus transparentes tous ces organismes internationaux.

Mais sur les questions précises concernant le bouclier anti-missiles, le droit d’ingérence de l’Otan, les sanctions unilatérales contre l’Iran, et les mesures à prendre pour restaurer ce rôle du parlement, pour infléchir la politique gouvernementale, ils finissaient tous par baisser les bras et dire que le rapport de forces n’est pas en faveur d’un quelconque changement.

En dernière instance, tous considéraient que l’opinion publique en Belgique, la fameuse « société civile » était responsable de cet état de choses car elle ne se mobilisait pas suffisamment pour faire pression sur les instances de décision.

Faut-il en conclure que le PS, Ecolo et le CDH vont faire de grandes campagnes d’information auprès de leurs électeurs et se mobiliser massivement contre le bouclier anti-missiles, pour le retrait effectif des bombes nucléaires de Kleine Brogel, pour un refus de toute participation belge à des aventures militaires de l’Otan en Afghanistan, en Iran ou ailleurs ?

Claudine Pôlet
Autres textes de Claudine Pôlet sur le site du CSO