Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 26
juin 2007

Éditorial

L’ombre des euromissiles
Ben Cramer

Les partis « démocratiques » et le memorandum de la CNAPD
Claudine Pôlet

La dissuasion n'est pas une « réalité implacable »,
elle prépare la guerre atomique

Pierre Piérart

Noam Chomski : Le bouclier étasunien anti-missile en Europe est un acte de guerre

Déclaration de Prague : La paix n’a pas besoin de nouveaux missiles

Darfour : Jeu de Go en Afrique
Roland Marounek

Mission citoyenne au Kosovo, cuvée 2007
Georges Berghezan

Jacques Delattre s'en est allé


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Déclaration de Prague : La paix n’a pas besoin de nouveaux missiles

Déclaration de Prague du 5 mai 2007

La paix n’a pas besoin de nouveaux missiles

Nous disons non au système de défense antimissile des Etats-Unis en Europe

La Conférence internationale contre la militarisation de l’Europe réunie les 5 et 6 mai à Prague a lancé un appel à toutes les organisations luttant pour la paix. Nous le publions ci-dessous et invitons toutes les associations belges à s’y joindre et à le faire connaître largement

Devant les nouveaux projets militaires des Etats-Unis, décidés à entamer des négociations officielles avec les gouvernements tchèque et polonais le 10 mai, les signataires de ce texte déclarent :

Nous exprimons notre protestation contre le projet de l’administration Bush d’installer le « le système de défense anti-missiles » des Etats-Unis sur les territoires de la République tchèque et de la Pologne.

La majorité des Tchèques et des Polonais et la majorité des citoyens européens refusent cette perspective. Nous rejetons les raisons officielles données pour le projet NMD (National Missile of defence) qui ne sont que de simples prétextes.

La réalisation du projet des USA n’augmentera pas la sécurité en Europe. Au contraire, il mènera à de nouveaux dangers et développera l’insécurité.

Bien qu’il soit décrit « défensif » ce projet permettra en réalité aux Etats-Unis d’attaquer d’autres pays sans crainte de vengeance. Il mettra les pays partenaires en première ligne des guerres américaines futures.

Les gouvernements de Pologne et de la République tchèque risquent imprudemment de favoriser ne nouvelle course aux armements, mettant en danger les présents accords internationaux sur la non-prolifération nucléaire et ceux sur le contrôle des armements conventionnels, dans le monde entier et particulièrement en Europe.

Ce dont nous avons vraiment besoin, c’est de désarmement comme facteur de paix et de véritable sécurité humaine. Pour faire face à la crise écologique menaçante, nous avons besoin de la coopération internationale et de confiance, pas de nouvelle confrontation.

Les acteurs de paix, les acteurs politiques progressistes, les mouvementés de femmes, les mouvements environnementalistes, les syndicats et les mouvements de foi doivent s’unir face à cette tentative de monter les pays européens les uns contre les autres. Notre protestation s’inscrit dans un mouvement mondial de refus de toutes les bases militaires étrangères et d’autres infrastructures utilisées pour les guerres d’agression. C’est une contribution à la construction de la paix en Europe et dans le monde et un appel aux communautés locales à agir ensemble pour protéger leurs droits et garantir leur rôle public.

L’Union Européenne et les états de l’OTAN n’ont pas à participer à cette nouvelle aventure militaire de l’administration Bush. La paix doit rester notre tâche principale.

Nous demandons à ceux qui sont responsables da ns l’Union Européenne, particulièrement au Président Klaus et Kaczynski, d’écouter la volonté des peuples de l’UE. Nous exigeons qu’ils agissent démocratiquement et tiennent des referendums à propos du déploiement de composants NMD dans leurs pays. Nous rejetons catégoriquement la tentative de légitimer les plans des Etats-Unis sous couvert de décisions de l’OTAN et de l’Union Européenne.

Venant de divers pays européens et de différentes conditions sociales, nous vous appelons à tout faire pour empêcher l’Europe de devenir la scène pour une nouvelle course aux armements et d’une nouvelle politique de confrontation. Nous invitons tous les citoyens d’Europe à participer aux initiatives de paix, à s’adresser à leurs représentants élus, aux membres des gouvernements et aux chefs d’Etat, pour leur signifier notre refus commun d’une nouvelle politique de confrontation.