Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 30

Éditorial

L’Afghanistan et la position de la Belgique
François Houtart

“Liberté immuable”, une juste guerre contre la Terreur ?
Roland Marounek

Les Belges vers les zones de guerre afghanes...
Georges Spriet

Afghanistan : La 2ème guerre de l’Otan pour devenir le gendarme du monde
Claudine Pôlet

L'Afghanistan est notre défi
Rainer Braun

Israël, électron libre!
Marcel Poznanski

Le Traité de Non Prolifération, privilège discriminatoire des puissances nucléaires
Pierre Piérart


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Éditorial :
La Défense Belge selon De Crem
De Crem fait un copié-collé des recommandations de l'Otan

Le Ministre de la Défense De Crem, a présenté au Parlement belge sa Note d’Orientation qui doit déterminer la politique de la Défense jusqu’en 2012. La vision décrite dans cette note obéit simplement aux principales recommandations du dernier sommet de l’Otan à Bucarest. On y retrouve en effet, l’application des nouvelles exigences de l’Otan vis-à-vis des pays membres.

L’Otan réclamait une participation financière plus importante : le gouvernement belge s’exécute, en sollicitant un budget plus élevé pour l’Armée, mais surtout en faisant payer par d’autres ministères des dépenses incombant à la Défense. Le budget militaire s’élève déjà à 2,7 milliards d’euros en 2008.

La « modernisation » des armées réclamée par l’Otan est en bonne voie en Belgique : on réduit le nombre de personnel militaire, on renvoie au civil ceux qui ne sont pas assez efficaces ou trop vieux, pour intégrer de plus en plus des sociétés privées dans la gestion de l'armée sur le modèle pratiqué aux USA, on se concentre sur les forces dites d’élite pour qu’elles soient plus opérationnelles et capables de rejoindre instantanément les forces de l’Otan et d’intervenir en quelques jours dans n’importe quelle partie du monde désignée comme dangereuse pour la "sécurité internationale". Fini l’uniforme humanitaire, il faut 1300 Rambos en état de guerre permanent.

De Crem est enthousiaste sur le Traité de Lisbonne, qualifié de "premier traité européen dans l’histoire de l’OTAN", oubliant au passage qu'il n'est pas encore ratifié. Il entend faire participer pleinement la Belgique à "la réalisation du niveau d’ambition militaire européen" qui y est prévu, soit en clair une armée européenne, tout en renforçant la collaboration au sein de l’OTAN. Suivant la rhétorique à la Sarkozy : Pour que l'Europe ait plus de poids dans l'Otan et y défende mieux "ses intérets", il faut prendre plus de responsabilité dans les conflits mondiaux, y consacrer plus de moyens financiers, investir plus dans l'armement...

La Note d'Orientation ne craint pas d'ailleurs de mettre sur le même pied l’UE, l’OTAN et l’ONU, et plaide pour une collaboration plus étroite entre ces "trois organisations internationales" : Le modèle est-il le Tchad, ou l'Afghanistan, où l'Otan a fagocyté de fait une mission des Nations Unies?

L’Otan voulait enfin, et très concrètement, une plus grande implication des pays membres dans ce qu’elle considère la question essentielle de l’heure : gagner la guerre en Afghanistan : De Crem prépare l’envoi des F-16 et de 140 soldats supplémentaires dans les zones les plus risquées de l’Afghanistan. Il réfute à l’avance tout débat public pour une stratégie de sortie d’Afghanistan et ne se présente même pas à la Commission parlementaire où les députés veulent en discuter.

Voilà l’orientation que devrait prendre la nouvelle Armée belge. Et toute notre société n’aurait qu’à suivre. Comme le soulignait un représentant syndical des militaires : la Belgique est entrée en guerre en Afghanistan et elle sera entraînée sans même l’avoir décidé, dans d’autres champs de bataille si l’armée doit être transformée en Légion de l’Otan.