Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 35
octobre 2009

Éditorial

Abandon du bouclier antimissiles, ou redistribution des tâches et des coûts au sein de l’OTAN ?
Claudine Pôlet

Des économies à la Défense ? Sortons de la guerre d'Afghanistan !
Roland Marounek

Pour un tribunal de la conscience humaine
Franz Weber

Comme un Kleenex usagé…
Georges Berghezan

Le compte à rebours d’une guerre nucléaire a-t-il commencé ?
Résumé de Francine Verstraeten

Parution du livre de VREDE sur l'Otan
Colette Moulaert


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Le compte à rebours d’une guerre nucléaire a-t-il commencé ?

La première partie de la commémoration Hiroshima du 8 août s'est déroulée au Parc Ibakusha de l'Université de Mons, avec la lecture du texte de Pierre Piérart "Lettre à Obama" (voir Alerte Otan n°34) et d'un poème adressé aux victimes des bombardements nucléaires américains sur Hiroshima et Nagasaki, ainsi que des interventions des diverses organisations participantes.
Celle-ci fut suivie de la conférence organisée au Mundaneum. Ci-dessous un résumé des interventions et du débat

Guy Spitaels, Henry Firket et Georges Spriet ont répondu à l’invitation du Comité. Après une introduction par Claudine Pôlet, les orateurs ont exposé leurs réflexions sur le sujet.

Guy Spitaels : Quelle politique de paix de Barak Obama ?

Pour lui, il y a 3 réflexions :

  1. Ne soyons pas trop optimistes quant à la révision du TNP (Traité de Non Prolifération) ;
  2. Quelles orientations suivre alors ?
  3. Quel jeu Obama suit-il ?

1. Le TNP : En fait il s’agit d’une hypocrisie car les 5 grandes puissances impliquées n’ont pas pris de mesures efficaces. Assurer un "équilibre" en favorisant le nucléaire civil n’est pas suivi. Les "grands" n’ont pas lutté contre le matériel dangereux. Donc le TNP est bloqué.

Cependant il existe l’Iran et la Corée du Nord.

L’Iran ne se dotera pas de l’arme nucléaire si on s’en tient aux propos du "Guide" MAIS, avec la guerre Iran-Irak, il y a eu l’utilisation d’armes à destruction massive. L’Iran s’est retrouvée cernée par 3 pays qui détiennent l’arme nucléaire (USA, Israël et Pakistan), donc…. l ’Iran se montre menaçant ce qui amènera les USA en septembre à censurer l’Iran par …un embargo sur la livraison de pétrole. Pour rappel, l’Iran exporte la quasi-totalité de son pétrole brut et est obligé d’en importer pour ses propres besoins. En riposte à cet embargo, l’Iran pourrait bloquer le détroit d’Ormuz.

La Corée du Nord a un régime politique unique au monde car il est insondable ! La Chine apprécie la division de la Corée en 2 mais elle redoute la Corée du Nord nucléaire car alors, le Japon se dotera de l’arme nucléaire.

2. Quelles orientations suivre alors ?

START 2 n’est pas appliqué. Obama veut signer un traité avec Medvedev pour conclure une réduction des têtes nucléaires mais, la Russie tient à son statut de pays nucléarisé pour pouvoir prétendre à une parité avec les Etats-Unis.

Notons le grand bluff des USA qui snobent la Turquie et l’Azerbaïdjan.

Que va faire Obama ? Se démarquer de Bush ? Souhaitons que le traité ABM soit réintroduit.

Obama ratifie le traité CTBT (pour l’interdiction complète des essais nucléaires), 35 pays sur 36 l’ont ratifié.

Il faut retirer les têtes nucléaires de Belgique, Allemagne, Italie, Turquie. Guy Spitaels salue l’initiative de Ph. Mahoux.

Et en Allemagne ? Il se passe plein de choses et des personnalités de droite ont plaidé pour le retrait des têtes nucléaires. Cela fait donc dire à Guy Spitaels que la droite allemande serait plus "progressiste" qu’une certaine gauche européenne…. !

3. Jeu et rôle d’Obama :

Il est très ouvert à la Chine à tous égards. Il est inquiétant pour le Moyen Orient et ne manifeste aucun signe de pression sur Netanyahou, en Irak, en Afghanistan et au Pakistan. Obama n’est pas un "archange de la paix" . Il est insondable au sujet de la Russie tant à propos du bouclier anti-missile, que de l’Ukraine et sa provocation, que de la Géorgie et sa provocation.

Henry Firket : La Corée du Nord, l’Iran sont ils vraiment des menaces ?

Tout le monde sait que des armes nucléaires existent en Russie et aux USA.

En Corée : le pays, monarchie assez unique au monde, est pauvre or il consacre 50% de son PIB pour la défense…

Iran – Irak : le Moyen Orient est plus complexe. Israël possède 150 têtes nucléaires et…personne dans les médias n’en parle comme si cela ne représentait aucun danger. L’Iran est un pays riche. La population y est importante et sa civilisation est fort ancienne et était brillante. Quant à son pétrole, ce sont des compagnies saoudiennes et américaines qui les exploitent, raffinent le brut.

Le Pakistan a aussi des armes nucléaires ET il bascule vers un extrémisme musulman…

Les généraux de l’OTAN défendent le point de vue que s’ils n’ont pas d’armes, ils sont dans l’incapacité de défendre les USA ! Donc les USA ont des marchands de canons, des industries etc….qui permettent aussi de garder un niveau économique donc qui sont des acteurs indispensables.

La Belgique a signé le Traité de non prolifération et il faut exiger son application! Philippe Mahoux a brisé le silence mais notons la réaction immédiate du président du Sénat qui est encore dans une logique de menace venant de la Russie, "prête à envahir l’occident". Voyons ce que Mr Leterme va faire….

Georges Spriet : La stratégie militaire de l’OTAN.

Il a étudié les 60 ans d’existence de l’OTAN et 2 éléments apparaissent :

Aux USA, le keynésianisme militaire fait que la présence de subsides publics dans l’armement militaire apparaît comme un élément de croissance économique.

Les USA veulent rester LE pays dominant, ils veulent rester les plus forts, garder la suprématie du commerce des armes grâce à un libéralisme imposé…. allant même jusqu’à amener les pays à les solliciter comme si ils assurent la paix en contrôlant l’Europe aussi. Pour offrir une protection aux alliés, ils préconisent de rendre rapidement accessible l’arme nucléaire qui remplace et mobilise bien plus vite les troupes ! Donc il en existe dès 1954 en Angleterre, 1957 en Allemagne, 1962 en Europe, 1980 à Kleine Brogel.

La révision du TNP doit aller dans le sens d’un non transfert ! En effet, pour l’OTAN, les armes de l’OTAN entrent dans un processus de solidarité…et permettent une frappe massive au cas où ! Le bouclier anti-missile doit donc exister ….pour attaquer et non se défendre ! Il faut donc demander la disparition de toutes les armes et la suppression de l’OTAN. Mais comment trouver un consensus au sein de tous les pays de l’OTAN avec ou sans hébergement des armes nucléaires ?

Un fait nouveau et important : la confédération internationale des syndicats a appelé l’ONU à agir pour que le TNP remporte un succès, elle demande l’arrêt des essais et de la production et que des zones dénucléarisées soient créées.

Un débat s’ouvre et les intervenants font le lien entre l’économie et la guerre, se demandent comment mobiliser les jeunes ? comment regonfler la population ? comment construire pour agir ? Il est important de motiver les gens et de lutter contre la politique nucléaire de l’OTAN.

Une réflexion se déroule à propos des jeunes qui sont découragés car exclus de la culture politique. Mais on rappelle par ailleurs qu’à Strasbourg, il y avait 40.000 jeunes qui manifestaient contre l’Otan au mois d’avril.

Résumé de Francine Verstraeten