Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 45
mars 2012

Éditorial

Ne faites pas de la Syrie un deuxième Irak
Ludo De Brabander

Grand Moyen-Orient, Otan, menaces americaines et pressions turques
Bahar Kimyongür

Russie-Syrie : Les enjeux
Jean-Marie Chauvier

Sardaigne, poubelle de l'OTAN : les langues commencent à se délier
Mouvement Chrétien Pour la Paix

Remodeler l’armée belge au service des guerres de l'OTAN
Claudine Pôlet

Appel a des journées internationales d’action contre le prochain sommet de l’Otan à Chicago !
NO TO WAR – NO TO NATO


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Remodeler l’armée belge au service des guerres de l'OTAN

Les remous actuels au sein de l’armée belge, qui ont abouti à la démission du général en chef M. Delcour, ne sont pas simplement dus à des questions de nominations ou à des disputes communautaires. C’est toute la fonction des militaires dans le cadre de la structure de l’OTAN qui est en cause. Le Nouveau Concept Stratégique adopté à Lisbonne en 2008 préconise une transformation profonde des armées de tous les pays de l’Otan. Le but étant de construire une force de frappe sophistiquée et centralisée sous le commandement Otan, capable de porter la guerre dans tous les coins du monde. Comme le déclarait le ministre de la Défense De Crem, dans une interview au Soir : « déployer sur le terrain environ un millier d’hommes en permanence… c’est cela qui est important…Par ailleurs, il n’est pas exclu qu’on fasse appel à la Belgique pour une autre opération optionnelle genre Libye… ». Le reste des forces terrestres (dont le général Delcour était le chef) peut être dégraissé d’un grand nombre de militaires pour faire des économies et concentrer le budget de la Défense sur le développement des « poches d’excellence » .

Il faut aussi, pour répondre aux exigences de l’OTAN, rendre plus efficaces les forces aériennes et navales et supprimer les doubles emplois : de là, la quasi fusion de la marine belge et des forces navales néerlandaises, la coopération renforcée de l’aviation belge et allemande, les « achats groupés » des avions qui devront remplacer les F-16 avec le Danemark et les Pays-Bas. Etc..

Tout cela signifie l’abandon de la souveraineté de la Belgique sur sa politique de défense. Et cet abandon ne se fait pas au bénéfice d’une mythique Union Européenne indépendante, mais bien de l’OTAN. On se rappelle que, dans le cadre d’une opération de surveillance Otan, les navires belges se sont retrouvés au large du Vénézuéla, en soutien à la marine hollandaise qui s’estimait « agressée » par des propos revendicatifs du président Hugo Chavez sur des îles « appartenant à la Hollande» ! Les F-16 de l’armée belge ont participé à des opérations de combat en Afghanistan aux côtés des pilotes allemands, en dépit des fameuses « règles d’engagement » de nos ministres de la Défense censées interdire ce genre d’activité. Sans parler de tout ce que nous ignorons encore, à cause du « Secret Défense » imposé aux parlementaires trop curieux.

Le prochain Sommet de l’Otan qui se tiendra à Chicago le 20 mai, sera certainement consacré en grande partie à cette « harmonisation » des armées des pays de l’Otan, ainsi qu’aux moyens à mettre à œuvre en Afghanistan pour que le retrait annoncé de certaines troupes soit compensé par une renforcement du « partenariat » de l’Otan avec l’Afghanistan. Il s’occupera également du déploiement du bouclier anti-missiles, (pour lequel la Belgique avait déjà payé un tribut à Lisbonne), et de sa stratégie nucléaire, et de pointer ce que l’Otan appelle « les nouvelles menaces » et que De Crem appelle « une autre opération optionnelle, genre Libye ». Le débat parlementaire, annoncé pour le 9 mai prochain, soit quelques jours à peine avant ce sommet, devrait porter sur toutes ces questions et s’élargir à un débat public avec tout le mouvement de la paix.

Claudine Pôlet
Autres textes de Claudine Pôlet sur le site du CSO