Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 45
mars 2012

Éditorial

Ne faites pas de la Syrie un deuxième Irak
Ludo De Brabander

Grand Moyen-Orient, Otan, menaces americaines et pressions turques
Bahar Kimyongür

Russie-Syrie : Les enjeux
Jean-Marie Chauvier

Sardaigne, poubelle de l'OTAN : les langues commencent à se délier
Mouvement Chrétien Pour la Paix

Remodeler l’armée belge au service des guerres de l'OTAN
Claudine Pôlet

Appel a des journées internationales d’action contre le prochain sommet de l’Otan à Chicago !
NO TO WAR – NO TO NATO


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Appel a des journées internationales d’action contre le prochain sommet de l’Otan à Chicago !

Du 19 au 21 mai 2012, le G8 et l’OTAN tiendront des réunions au sommet à Chicago, USA.

L’OTAN va y renforcer sa nouvelle doctrine nucléaire, confirmer sa stratégie future dans la guerre en Afghanistan, planifier de nouvelles guerres, comme une intervention possible en Syrie et/ou en Iran, renforcer son pouvoir militaire global pour le 21e siècle. Le sommet de l’OTAN va mettre en danger la sécurité réelle des populations dans le monde entier.

Un très grand nombre d’organisations états-uniennes et internationales ont lancé des appels à participer à des événements éducatifs, des conférences, des actions de désobéissance civile et de protestation publique à Chicago en Mai. Le point culminant en sera le Contre-Sommet international de l’OTAN les 18 et 19 mai et une manifestation pacifique le 19 mai.

Nous appelons à mener des actions de solidarité dans le monde entier, contre le système de guerre de l’OTAN entre le 14 et le 20 mai prochain

Alors que l’humanité doit faire face aux grands défis du 21e siècle, tels que les inégalités croissantes et les menaces à l’environnement, l’OTAN accroît les inégalités d’accès aux ressources et aux richesses de la planète et détruit l’environnement. Avec ses opérations militaires dans des régions très éloignées des frontières de ses pays membres, l’OTAN sape les Nations Unies. « Si tu veux la paix, prépare la guerre » : telle est la recette otanienne pour mener des guerres sans fin, et non pour apporter la sécurité humaine.

Le Nouveau Concept Stratégique, adopté à Lisbonne en 2010, constitue l’arrière-plan des actions militaires mondiales de l’OTAN, au profit du « premier monde ». La guerre en Libye fut la première application de cette stratégie. Elle a coûté la vie de 50.000 Libyens. La guerre que mène l’OTAN en Afghanistan depuis dix ans, y compris l’instauration du gouvernement corrompu de Karzai et les arrangements avec les seigneurs de guerre fondamentalistes, ont ruiné ce pays , afin d’assurer des avantages économiques et stratégiques aux États-Unis et autres nations de l’OTAN.

Maintenant, l’OTAN préconise « l’afghanisation » de la guerre, et entraîne le pays toujours plus profondément vers la guerre civile. L’OTAN prétend qu’elle défend les droits humains et protège la société civile. Tout cela sonne faux quand on voit la profonde corruption du gouvernement de Karzai, les exactions permanentes des soldats contre la population afghane. L’OTAN suit la voie néocoloniale très fréquentée qui mine la réelle sécurité des Européens et des Nord-Américains, aussi bien que celle des Afghans et des autres nations d’Asie Centrale.

L’OTAN persiste à s’arroger le droit de commencer unilatéralement un conflit nucléaire, contre tout ce que l’Alliance considère comme « une menace ». Les plans nucléaires de l’OTAN, en ce inclus la modernisations des armes nucléaires états-uniennes et des infrastructures nucléaires des autres Etats membres, mine le TNP (Traité de Non-Prolifération Nucléaire) et son Article VI consacré au désarmement nucléaire. Le « partage du nucléaire » (Nato’s Nuclear Sharing) qui transforme des pays comme l’Allemagne les Pays-Bas ou la Belgique en puissances nucléaires de fait, est aussi une violation du TNP et donc du droit international.

En établissant des partenariats dans le monde entier avec des pays non-membres , au travers du « programme de partenariat pour la paix », ainsi qu’avec des institutions gouvernementales (comme l’Union Européenne), l’OTAN provoque une militarisation croissante de la culture politique. Au moyen de son programme de bouclier anti-missiles, de ses nombreuses bases militaires étrangères et de ses interventions agressives, l’OTAN produit des dépenses militaires massives, s’élevant à 75% des dépenses militaires mondiales. Cet argent fait désespérément défaut pour des programmes sociaux, économiques et écologiques dans tous les pays.

Nous appelons à des journées internationales d’action contre le système de guerre de l’OTAN !

Nous appelons à des actions dans le monde entier pour la solidarité, la démilitarisation, l’abolition des armes nucléaires, la résolution non violente des conflits, pour placer les besoins des populations au-dessus de la course au profit, pour la justice, et pour relever équitablement les défis environnementaux. Nous invitons les groupes et les militants politiques à mener des actions contre la guerre. Employez les réseaux sociaux pour informer vos amis et vos collègues sur le véritable agenda de l’OTAN et sur les alternatives possibles. Envoyez des lettres à vos représentants politiques et vos gouvernements et aux responsables de vos journaux. Organisez et participez à des conférences, des séminaires, des événements publics, des actions directes non-violentes, telles que le « NATO GAME OVER » le 1er avril à Bruxelles, des actions de désobéissance civile et des manifestations non violentes. 22 février 2012.

Le Comité International de Coordination NO TO WAR – NO TO NATO

Le Réseau No To War – No To Nato comprend plus de 300 organisations et groupes d’horizons politiques très divers. Voir le site : www.no-to-nato.org

NO TO WAR – NO TO NATO