Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 48
janvier 2013

Éditorial

En Belgique, la Défense ne connaît pas la crise

Union Européenne – OTAN : Mutualiser les moyens militaires pour des opérations de guerre plus efficaces
Nicolas Gros-Verheyde

Afghanistan - La guerre n’est pas finie !
Claudine Pôlet

Entretemps en Afghanistan...
Georges Spriet

Voir Naples et puis mourir
Manlio Dinucci

L’Amérique Latine est à la frontière Sud de l’Otan


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Entretemps en Afghanistan...

Le nombre de victimes civiles de la guerre en Afghanistan, pour la période d’août à octobre 2012 est de 28% plus élevée que pendant la même période en 2011. Au cours du troisième trimestre, pas moins de 967 civils ont été tués et 1590 blessés. Le tableau général des dix premiers mois 2012 montre cependant - malgré une hausse depuis le mois d'août - une diminution de 4% du nombre de civils morts et blessés. L’UNAMA (Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan) estime que 80% des victimes civiles sont dus aux insurgés armés en Afghanistan, et seulement 6% sont dus aux opérations de l’armée officielle et ses associés.

Des confrontations armées et des explosifs artisanaux sont responsables de la plupart des incidents. Selon ce rapport officiel de l’ONU, le nombre de civils morts depuis 2007 serait de 13.431. Selon le site Casualties, un groupe indépendant, le nombre de militaires morts depuis le début de la guerre serait de 2100 militaires US et environ 1100 soldats des armées de la coalition. Depuis janvier 2012, 330 militaires étrangers ont perdu la vie. Cette année, plus de 50 soldats et officiers étrangers auraient été tués par des policiers et soldats afghans au cours d’opérations communes.

Le rapport UN s’alarme également de l’aggravation de la situation humanitaire du pays. L’aide humanitaire a diminué de 50% en 2012 : 900 millions en 2011 à 484 millions en 2012. L’aide générale au développement serait passée de 4 milliards en 2010 à 6.3 milliards en 2012.

L’OMS signale pour sa part que pendant les dix premiers mois de 2012, 540 institutions de santé ont été obligées de stopper leurs activités, à cause de l’insécurité et du manque de moyens financiers. C’est une augmentation de 40% par rapport à l’année précédente.

L’OTAN avait décidé à son sommet de Lisbonne en novembre 2010, de transférer la responsabilité de la sécurité en Afghanistan, à la fin 2014, au gouvernement afghan. Entretemps les négociations sont en cours pour maintenir la présence des USA et de l’Otan après 2014. On ne dit pas encore combien de troupes cela concernera. Des rumeurs sur un chiffre de 25.000 militaires US circulent cependant.

Les troupes belges qui assuraient la protection de l’aéroport de Kaboul seront rapatriées entièrement à la fin de l’année. Et remplacées par des soldats hongrois et portugais. La Défense affirme qu’il reste encore entre 336 et 360 militaires belges en Afghanistan, principalement à Kandahar, où 6 F-16 sont toujours en activité, et dans certaines provinces du Nord où les forces belges instruisent les soldats afghans.

L’OTAN a toujours fait le maximum pour dépeindre la guerre en Afghanistan comme une mission de paix et présenté le retrait de 2014 comme la preuve d’un résultat positif. Dans un récent rapport sur l’Afghanistan, l’International Crisis Group considère que le pays est à nouveau en route pour des élections frauduleuses et que tout espoir de stabilité va disparaitre le jour où le gouvernement afghan devra se charger lui-même de la sécurité. « L’armée et la police afghane ne peuvent pas remplir cette tâche et sont insuffisamment préparées pour la transition ». « Un  processus électoral faussé et les troubles qui en résulteraient signifieraient la fin pour les nouvelles institutions sécuritaires. La possibilité que Karzai en appelle à l’état d’urgence comme moyen de maintenir son pouvoir, n’est pas à exclure. Cela accélèrerait l’effondrement et déclencherait une guerre civile ».

Georges Spriet
Autres textes de Georges Spriet sur le site du CSO