Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 52
avril 2014

Éditorial

L’OTAN intervient militairement en Ukraine
Claudine Pôlet

Pourquoi c’est une stratégie de la tension
Manlio Dinucci

L’Ukraine ou comment ne pas se laisser manipuler ?
Nicolas Bárdos-Féltoronyi

Proclamation de l’Amérique Latine et des Caraïbes zone de paix

Bahar Kimyongür est libre
Communiqué du CLEA

Encore une occasion manquée pour la Belgique de prouver sa bonne foi
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA CNAPD


Version pdf


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Éditorial :
Résurgence de la guerre froide !

Si nous écrivons énormément sur les activités de l’OTAN, cet organisme s’exprime très peu sur ses actions en cours. L’Otan prétend que le bouclier anti-missiles n’est pas contre la Russie ou la Chine mais contre l’Iran, qui pourrait à lui seul embraser la planète. En réalité le bouclier encercle la Russie et même la Chine. Le maintien de l’OTAN en Afghanistan est un poste avancé du bouclier près de la Russie et de la Chine. Les USA violent l’espace aérien du territoire chinois, les îles Diaoyutai (en japonais : senkaku) dans le but caché de provoquer une confrontation directe.

Les guerres de l’OTAN ont débuté en 1999 contre la Yougoslavie. Ensuite l’Otan participe à la destruction de la Libye pour reprendre le contrôle de son pétrole au profit de multinationales. L’Alliance dirige ou participe aux guerres en Afghanistan, en Irak, ensuite mène des guerres secrètes contre la Syrie dans le but d’éliminer la base navale russe installée à Lattaquié, aiguise l’affrontement en Iran pour renverser le régime et reprendre le pétrole comme en Libye. Et maintenant, l’Otan entre en conflit indirect avec la Russie, d’abord en Géorgie et ensuite en Ukraine.

Nous voyons un défilé de ministres des pays de l’OTAN intervenir à Kiev pour participer au renversement de la démocratie ukrainienne, soutenir des hordes de nazillons avec leurs snipers.

L’Ukraine subit de plein fouet la crise économique, la néo-bourgeoisie pille sans vergogne le pays en transférant son butin en occident. L’économie est essentiellement liée au commerce avec la Russie, l’Ukraine est tenue par l’importation du gaz et du pétrole russe.

Rappelons que l’Ukraine a signé depuis 1997 un « partenariat spécifique » avec l’Otan, au nom duquel l’Ukraine a, entre autres, envoyé des soldats en Afghanistan. Le Président Yanoukovitch ne voulait pas rompre avec l’OTAN. Par ailleurs, une partie de la mouvance politico-économique ukrainienne espérait trouver son enrichissement avec l’UE tout en maintenant le commerce avec la Russie, mais le projet d’accords économiques avec l’Union Européenne était totalement désavantageux pour l’Ukraine. Par contre, la Russie propose un financement 15 fois supérieur à celui de l’UE et le gaz à un prix 30% moins cher. La dette extérieure de l’Ukraine s’élève à 35 milliards d’euros, la Crimée est en état de faillite virtuelle. Suite au coup d’état, l’UE, le FMI et la Banque Mondiale trouvent par miracle 11 milliards d’euro à prêter alors qu’il n’y a pas grand chose comme sous pour la Grèce, l’Espagne, le Portugal… L’UE veut s’offrir un éléphant sur le dos ! Promesse, promesse, toujours des promesses ! « Sœur Anne ne vois-tu rien venir ? ».

En fait, l’OTAN veut le détachement total de l’Ukraine par rapport à la Russie pour se rapprocher des frontières de la Russie. Le coup d’état de Kiev ne résoudra nullement la crise économique du pays. Mais le nouveau parlement prépare déjà une nouvelle loi pour accélérer l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan et le décret du nouveau gouvernement sur l’interdiction de la langue russe et d’autres langues régionales, tel le polonais, l’allemand … pourrait provoquer la guerre civile, le gouvernement autonome de Crimée va organiser un référendum pour le rattachement à la Russie. Actuellement il y a plus de 25.000 soldats déployés en Crimée dans le cadre du traité signé entre la Russie et l’Ukraine. Cette présence est tout à fait légale. Par contre, la base US de Guantanamo est une violation du territoire cubain.

La politique d’intervention intensive à la frontière de la Russie et de la Chine par l’UE, l’OTAN et les USA risque à nouveau de nous rapprocher d’une guerre dont nous ne connaissons pas l’étendue.