Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 52
avril 2014

Éditorial

L’OTAN intervient militairement en Ukraine
Claudine Pôlet

Pourquoi c’est une stratégie de la tension
Manlio Dinucci

L’Ukraine ou comment ne pas se laisser manipuler ?
Nicolas Bárdos-Féltoronyi

Proclamation de l’Amérique Latine et des Caraïbes zone de paix

Bahar Kimyongür est libre
Communiqué du CLEA

Encore une occasion manquée pour la Belgique de prouver sa bonne foi
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA CNAPD


Version pdf


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

L’OTAN intervient militairement en Ukraine

Le nouveau gouvernement ukrainien, à peine formé, a décidé de faire des élections présidentielles en mai prochain (le même jour que les élections européennes!) et s'empresse de faire voter, avant même ces élections, un projet de loi très significatif. Il s'agit non moins que de compléter deux articles de la Loi sur les Fondements de la Sécurité nationale par les mots « intégration dans l'espace euro-atlantique de sécurité » et « adhésion à l'Alliance de l'Atlantique Nord ». (voir l'encadré ).

La dispute pour accélérer l'adhésion de l'Ukraine à l'Union Européenne est surtout liée à ce processus d'adhésion à l'OTAN. D'ailleurs les deux aspects vont ensemble, puisque l'Otan est l'alliance militaire chargée de défendre les intérêts vitaux des maîtres du système capitaliste.

L'Otan a une lourde présence militaire en Ukraine depuis au moins 1997. C'est la date à laquelle a été signée la « Charte pour un Partenariat Spécifique » entre l'Alliance Atlantique et l'Ukraine.

Ce partenariat n'a cessé de se développer jusqu'à aujourd'hui. Même après l'élection du Président Yanoukovitch en 2010, il a continué à fonctionner. A cette époque Yanoukovitch était un homme politique très fréquentable et sûrement bien récompensé par l' Otan. Ce n'est que depuis quelques semaines qu'il est devenu un criminel de guerre, un escroc ne méritant que poursuites en justice, sanctions et gel de ses biens dans les banques européennes.

Ukraine: un projet de loi sur l'adhésion à l'Otan déposé à la Rada

Un projet de loi sur la reprise du processus d'intégration de l'Ukraine à l'Otan a été déposé et enregistré mercredi à la Rada suprême (parlement ukrainien), lit-on sur le site parlementaire.

 "Dans la loi sur les fondements de la sécurité nationale, l'article 6-11 après « l'intégration de l'Ukraine dans l'espace européen politique, économique, juridique » est à compléter par «  et dans l'espace euro-atlantique de sécurité  » , l'article 8-2-5 après «  l'adhésion à l'Union européenne » est à compléter par « et à l'Alliance de l'Atlantique Nord ", stipule le texte du document publié sur le site de la Rada.

 Par ailleurs, ce document propose de retirer de la loi "Sur les fondements de la politique intérieure et extérieure" la disposition sur le statut hors-bloc de l'Ukraine, adopté par la Rada le 1er juillet 2010.

 Le projet de loi sur la reprise du processus d'intégration de l'Ukraine à l'Otan a été préparé par le groupe parlementaire du Batkivchtchina* selon lequel "le statut hors-bloc de l'Ukraine n'a pas fourni des garanties de sécurité au pays".

KIEV, 5 mars 2014 - RIA Novosti

* L'Union panukrainienne « Patrie » se définit elle-même comme pro-européenne, et milite pour une adhésion à plus ou moins long terme de l'Ukraine à l' Union européenne . Elle est décrite par les analystes comme un parti populiste de centre-droit , libéral sur les questions économiques et modérément conservateur sur les questions de société. « Patrie » est membre observateur du Parti populaire européen , qui rassemble les principaux partis de la droite européenne. C'est le parti du Ier ministre actuel, Yatseniouk (Wikipedia)

Le partenariat spécifique Otan-Ukraine couvre un grand nombre de domaines. (voir site officiel www.nato.int – § partenariats). Le plus important est celui qui concerne « les réformes dans les secteurs de la défense et de la sécurité ukrainienne » afin d'adapter l'armée et le matériel militaire aux critères otaniens.

Intérieurement, l'armée s'est professionnalisée et a réduit drastiquement ses effectifs tout en se dotant de technologies très performantes. Des stocks d'aermes très importants ont été détruits. Le secteur « renseignements » a été restructuré de fond en comble, un grand nombre d'officiers supérieurs ont été invités à toutes sortes de formations, le but étant de leur apporendre à « renforcer la démocratie », « l'Etat de droit », et … « l'économie de marché ». L'Otan y a recruté ses agents putschistes.

Internationalement, dans le cadre de ce partenariat, et du Partenariat pour la Paix, l'armée ukrainienne a participé à toutes les opérations et missions de l'Otan dans le monde, Bosnie, Kosovo, Afghanistan, etc.. Le Sommet de Chicago en 2012 lui a adressé un salut spécial pour sa contribution et ses capacités « d'interopérabilité aux opérations dirigées par l'Otan ».

Profitant de ce partenariat depuis plusieurs années, l'Otan a déjà provoqué des réformes importantes au sein de l'armée ukrainienne,invité un grand nombre d'officiers supérieurs ukrainiens à toutes sortes de « formations » (= corruptions…) et organisé son lobby pro-adhésion à l'Otan

Toutefois, jusqu' il y a peu, ce partenariat comportait une clause de « respect du statut hors-bloc » de l'Ukraine. Tout cela est en train de voler en éclat. On a pu entendre à la réunion d'urgence du Conseil Atlantique, fin février 2014, une déclaration indécente du secrétaire général Rasmussen : celui-ci s'est réjoui de la modération de l'armée ukrainienne lors des manifestations de Maidan, et l'a félicitée de ne pas être intervenue alors que les groupes fascistes mettaient le feu à Kiev, blessaient et tuaient les gens, ouvraient le chemin pour faire le coup d'Etat.

Au lieu de se braquer sur « l'intervention militaire russe », voyons d'abord ce qui se passe dans le camp otanien, comment on maquille un coup d'Etat en victoire de la démocratie, comment on bafoue les droits de l'homme, comment on se sert sans scrupules du « droit international », comment l'Otan intervient militairement en Ukraine.

Claudine Pôlet
Autres textes de Claudine Pôlet sur le site du CSO