Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 56
avril 2015

Éditorial

11 septembre2001: "Ils étaient tous Américains". 11 janvier 2015: "Ils sont tous Charlie!".
Claudine Pôlet

La Belgique est prête à dépenser 6 milliards d'euros pour « assumer ses responsabilités »…
Samuel Legros

L’Otan mobilise 30mille hommes à la frontière russe
Manlio Dinucci

Les accords de Minsk
Claudine Pôlet

La guerre c'est nous qui la payons !
Marcel Poznanski

Les Ukrainiens contre la mobilisation militaire imposée par Kiev

Libye : Les incendiaires crient au feu
Manlio Dinucci

Un protégé de l’OTAN à la tête de l’Etat islamique
Georges Berghezan

Afghanistan : l’échec cinglant de 13 ans de guerre
Dorothée Sudan et Samuel Legros


Version pdf


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Les Ukrainiens contre la mobilisation militaire imposée par Kiev

"Je m'appelle Victoria Shilova. Je suis leader du mouvement ‘Antiguerre' et députée du Conseil régional de Dniepropetrovsk*.

Je veux dire à tous ceux qui ont engagé contre moi des poursuites pénales pour le ‘sabotage' de la mobilisation, je confirme : moi, Victoria Shilova, et notre mouvement Antiguerre, nous sommes CONTRE la mobilisation, contre le massacre des populations civiles, nous ne voulons pas que des soldats ukrainiens continuent à mourir, contre tout ce chaos et l'arbitraire sans limite, contre cette effusion de sang qui se déchaînent voilà déjà plusieurs mois sur le territoire de ma chère mère-patrie.

Je voudrais vous poser une question : si vous considérez que la mobilisation est légitime, pourquoi alors l'état de guerre ou l'état d'urgence ne sont-ils pas déclarés comme l'exigent la Constitution et la législation ukrainiennes ? (...) Pourquoi à ce jour l'état de guerre n'a pas été déclaré ? Je vais vous dire pourquoi : parce qu'ils perdront tout crédit, et parce que ceux qui sont aujourd'hui au pouvoir seront officiellement désignés comme criminels de guerre. Notre mouvement et nos sympathisants dénoncent depuis longtemps le fait que le pouvoir [en Ukraine] est aux mains des criminels de guerre. Et je suis convaincue que ce pouvoir se retrouvera sur le banc des accusés.

Après la boucherie sanglante dans le Donbass, cette guerre fratricide qu'ils ont déclenchée, il ne peut en être autrement. C'est ainsi [sur le banc des accusés] que se terminera leur parcours politique. La mobilisation est illégale. Elle n'est pas seulement illégale, elle est également anticonstitutionnelle et criminelle. (…)

Aujourd'hui c'est la loi de la jungle qui règne en Ukraine. Ce nouveau partage du pouvoir a plongé l'Ukraine dans un bain de sang. Les pouvoirs en place savent parfaitement que s'il n'y a plus de guerre, ils disparaîtront en moins de deux semaines. En ce moment même des bataillons montent sur Kiev, mais l'armée ne veut plus faire la guerre, non pas parce qu'elle est moralement abattue, mais parce qu'elle ne veut pas combattre son propre peuple. (…)

Le pouvoir actuel en Ukraine s'appelle « oligarcat ». L'oligarcat assassin s'est emparé du pouvoir en Ukraine. C'est pourquoi, je confirme, je suis contre la mobilisation, je suis pour la vie, pour l'Ukraine, pour le peuple ukrainien, peu importe où il vit. Quant aux [personnes au] pouvoir, elles seront reconnus coupables de crimes de guerre, et se retrouveront sur le banc des accusés de la Cour pénale internationale de La Haye. Nous en serons témoins."

Transcription de la video "Les Ukrainiens résistent"
https://www.youtube.com/watch?v=veZfkvso1QQ

* Dniepropetrovsk, 3 e ville d'Ukraine, située au centre du pays