Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 57
juillet 2015

Éditorial

Commémoration du 70e Anniversaire de la Tragédie de Hiroshima et de Nagasaki

Les Hibakushas témoignent à Bruxelles
Thibault Zaleski

Rue sans soldats : montrez votre désaccord face à la présence de militaires dans les rues
Campagne de la CNAPD

Le déploiement militaire dans les rues est illégal
Un point de vue de la CGSP Secteur Défense

A quoi ont servi les F-16 belges en Irak ?
Claudine Pôlet

L’Otan lance le Trident
Manlio Dinucci

L'OTAN contrôle et occupe toute la Méditerranée
Carla Goffi

Le cri d’alerte du CICR au Yemen
propos recueillis par Johanna Bouquet

Face au sommet des gouvernements UE-CELAC
Patricia Villalon


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Éditorial :
L'Otan poursuit ses visées de gendarme du monde

Les grandes manœuvres policières et militaires menées actuellement par l'UE en Méditerranée sous la bannière humanitaire de la protection et du sauvetage des migrants couvrent en fait de nouveaux préparatifs de guerres au Moyen Orient et en Afrique. Les réfugiés ne sont qu'un prétexte pour couvrir une action de mort. Comment peut-on croire que des bombardements dans les eaux ou sur les côtes libyennes seraient destinés à détruire les trafiquants d'être humains dirigés par des terroristes de l'EI.
Derrière cette militarisation de la navigation civile, on voit aussi la main mise de l'Otan sur toute la Méditerranée. Les affrontements en vue n'ont rien à voir avec le "groupe terroriste Etat Islamique de Libye", mais viseront la Russie et la Chine, de la Méditerranée au grand nord de l'Europe et dans l'océan pacifique également.
Les grandes manœuvres de l'Otan ont lieu aussi dans les pays baltes,en Pologne et en Ukraine pour s’entrainer contre une soi-disant menace d'invasion militaire de la part de la Russie.
Le bouclier anti-missile de l'Otan sur les frontières de la Russie se renforce par l’installation de fusées capables de porter des têtes nucléaires. La Russie a répondu immédiatement par l’installation de lanceurs à tête nucléaire près des frontières de l’Union européenne.
L’encerclement de la Russie et de la Chine se prolonge par l’occupation de l’Afghanistan, par le renforcement des bases américaines en Corée du Sud, au Japon, le déploiement de la flotte américaine le long des côtes de Russie et de Chine. Toutes ces bases et tous ces navires sont équipés de fusées à têtes nucléaires. Faut-il à nouveau parler de l’équilibre de la terreur ? L’Otan se prépare à la guerre globale, inclus nucléaire, et face à cela, nous ne pouvons pas nous mettre la tête dans le sable comme l’autruche.
Le gouvernement Michel poursuit cette politique d'inféodation complète à l'Otan. Il impose la participation belge à la "Coalition des Volontaires contre l'EI". Son porte parole le ministre de la Défense Steven Vandeput affine son plan pour transformer l'armée belge en un régiment de Rambos superéquipés, pour forcer l'achat de nouveaux avions de chasse plus aptes à lancer les bombes atomiques, ou pour réclamer le triplement du budget de la défense dans les prochaines années. Nous devons alerter clairement les mouvements populaires en Belgique des dangers de la fuite en avant militariste et guerrière de notre gouvernement.