Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 65
juillet 2017

Éditorial

L’Otan, hydre tentaculaire
Nils Andersson

La neutralité du Monténégro est la seule issue durable
Marko Milacic

Appel à soutenir le peuple montenegrin

Comment les guerres yougoslaves ont (provisoirement) sauvé l'Otan
Georges Berghezan

Bombardements à l'uranium appauvri en Serbie en 1999

L'Ukraine et l'Otan
Joe Lombardo

Nouvelles violences en Ukraine
Georges Spriet

Star Wars, de la fiction à la réalité
Manlio Dinucci

En finir avec l'armement nucléaire !
Marcel Poznanski


Version pdf


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

L'Ukraine et l'Otan

Bien que l'Ukraine ne soit pas membre de l'Otan, l'actuel gouvernement ukrainien a exprimé son désir de rejoindre l'Alliance. L'Ukraine est membre du Conseil de Coopération Nord-Atlantique et participe au programme du Partenariat pour la Paix.

L'Ukraine a une longue frontière avec la Russie et occupe donc une place importante dans l'effort de l'Otan pour encercler la Russie avec des troupes et avec le bouclier anti-missiles. D'autre part, c'est  important pour la Russie, pour sa propre défense, de ne pas avoir l'Otan le long de sa frontière avec l'Ukraine.

La Crimée, qui historiquement faisait partie de la Russie, abritait la seule base navale russe en eaux chaudes et avait donc une importance stratégique. C'était important pour le peuple de Crimée, qui est majoritairement d'origine russe, de refaire partie de la Russie, en particulier du fait de la montée du fascisme et des sentiments anti-russes dans la partie ouest du pays.

A l'époque du démembrement de l'Union Soviétique, les Etats-Unis avaient promis de ne pas installer l'Otan dans les anciens Etats soviétiques ou dans ceux du Pacte de Varsovie. Mais les Etats-Unis ont ignoré cette promesse et, aujourd'hui l'Otan a intégré l'Albanie, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lithuanie, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie.

A la différence du passé récent, où ils s'en prenaient à de petits pays avec de faibles moyens militaires, aujourd'hui les Etats-Unis et l'Otan menacent des puissances nucléaires et cela représente une menace existentielle pour l'humanité. Les mouvements de paix des Etats-Unis, d'Europe et du reste du monde doivent se mettre ensemble pour vaincre l'Otan, qui est la plus grande force de guerre actuelle dans le monde.

Joe Lombardo