Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n°69

Sommet Otan 2018: Actions et propositions pour démanteler la machine de guerre

Les F-35 israéliens sont déjà en guerre
Manlio Dinucci

USA et Ue se disputent mais sont unis contre Russie et Chine
Manlio Dinucci

La Colombie, marionnette de l'Otan et des pays impérialistes
Patricia Villalon

Les Américains ont débarqué à Anvers pour renforcer l’Otan
Claudine Pôlet

Commémoration du 73ème Anniversaire
de la Tragédie de Hiroshima et de Nagasaki


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017
n°66 : octobre 2017
n°67 : janvier 2018
n°68 : avril 2018
n°69 : juillet 2018

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Sommet Otan 2018: Actions et propositions pour démanteler la machine de guerre

Le Président des Etats-Unis Trump ordonne au gouvernement belge de "respecter ses promesses" d'acheter des F-35 américains, de stocker de nouvelles armes atomiques (et conventionnelles) sur le territoire belge, d'augmenter ses dépenses militaires jusqu'à 2% du PIB pour 2024. 
 
Donc, la Belgique avait "promis" tout cela? Hélas oui, tout comme les gouvernements belges depuis les années 70 ont "accueilli" les bombes atomiques US à Kleine Brogel, et pris part aux diverses coalitions au moyen desquelles l'Otan a fait des guerres, depuis celle contre la Yougoslavie à l'actuelle guerre contre la Syrie. Il n'en va pas autrement pour le renouvellement de la flotte d'avions bombardiers F-16 et son remplacement par les F-35 et celui des bombes nucléaires B61 par de nouvelles bombes américaines.
 
Si les injonctions de Donald Trump "n' impressionnent pas" notre premier ministre Michel, c'est parce que dans le fond ces deux chefs d'état n' ont pas de profondes divergences. Dans l'Otan tous les Etats ne pèsent pas d'un poids égal et les intérêts contradictoires ne manquent pas. Mais, déjà avant la présidence de Trump, et depuis la création même de l'Alliance Atlantique, leur but commun reste la sauvegarde de la puissance et de la suprématie capitaliste occidentale sur le monde. 
 
Le prochain Sommet de l'Otan de juillet 2018 vivra peut-être quelques remous, mais ne connaîtra aucune remise en question de l'ordre du jour: l'augmentation des budgets militaires de tous les Etats membres, la poursuite de "la lutte contre le terrorisme", le renforcement et l'unification des moyens de dissuasion et de défense (càd. l'achat des F-35 en ce qui concerne la Belgique), la coopération Otan-UE (càd. laisser débarquer les forces US à Anvers et accompagner la construction du "mur" aux frontières de la Russie) 
 
Le gouvernement belge entérinera les directives otaniennes 2018, comme les précédentes. Mais des failles apparaissent, jusque dans les partis de la majorité gouvernementale et, surtout, dans les partis d'opposition qui jusqu'ici étaient des soutiens "loyaux" de l'Otan. C'est que les mouvements sociaux citoyens s'emparent de plus en plus des questions de guerre et paix et des dépenses militaires exorbitantes des Etats alors que les gens s'appauvrissent  et que les besoins sociaux fondamentaux ne sont pas satisfaits. 
 
Ce sommet de l'Otan est l'occasion de discuter, de s'exprimer et de se mobiliser avec force pour dire: Non à l'Otan! Oui au rassemblement de toutes les forces démocratiques et anti-guerre de Belgique, d'Europe, des Etats-Unis et du Canada pour  démanteler cette monstrueuse machine de guerre!