Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n°71

Dénoncer le contrat d’achat des F-35 et l’ingérence de l’Otan

Les recommandations de l’Otan à Charles Michel

Belgique : Une nouvelle hausse des dépenses militaires se prépare

Impérialisme et immigration (Extraits)
Roland Marounek

Défendre le Traité sur les Forces Nucléaires à portée intermédiaire
Appel du Bureau International de la Paix

Les mensonges nucléaires de Stoltenberg
Manlio Dinucci

Première Conférence Internationale contre les bases militaires US/OTAN

En bref : Le président ukrainien demande à l'Otan de déployer des navires en mer d'Azov


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017
n°66 : octobre 2017
n°67 : janvier 2018
n°68 : avril 2018
n°69 : juillet 2018
n°70 : octobre 2018
n°71 : janvier 2019

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Première Conférence Internationale contre les bases militaires US/OTAN

La première Conférence Internationale contre les bases militaires US/OTAN s'est tenue du 16 au 18 novembre au Liberty Hall à Dublin, en Irlande. Près de 300 participants venus de plus de trente-cinq pays du monde entier ont assisté à la Conférence. Des orateurs représentant des pays de tous les continents, dont Cuba, l'Allemagne, l'Argentine, le Brésil, la Colombie, les États-Unis, l'Italie, l'Italie, le Portugal, la Grèce, Chypre, la Turquie, la Pologne, le Royaume-Uni, l'Irlande, la République tchèque, Israël, la Palestine, le Kenya, la République démocratique du Congo, le Japon et l'Australie, y ont fait des exposés.

Cette Conférence marquait la première initiative organisée par la Campagne Mondiale contre les bases militaires US/OTAN, initiée par plus de 35 organisations pour la paix, la justice et l'environnement et soutenue par plus de 700 autres organisations et militants à travers le monde. Ce qui nous a tous réunis à cette Conférence Internationale, c'est notre accord avec les principes énoncés dans la Déclaration d'unité de la Campagne Mondiale, qui a été approuvée par les participants à la Conférence.

Les participants à la Conférence ont pu échanger et partager avec des représentants d'organisations et de mouvements luttant pour l'abolition des bases militaires étrangères de par le monde sur les agressions, interventions, morts, destruction, dommages sanitaires et environnementaux que les bases militaires ont causés à l'humanité entière ainsi que sur les menaces et violations à la souveraineté des pays "hôtes".

Les participants et les organisateurs de la Conférence ont convenu par principe que, tout en s'opposant à toutes les bases militaires étrangères, ils considèrent que les quelque 1 000 bases militaires US/OTAN établies dans le monde, qui constituent les principaux piliers de la domination impérialiste mondiale par les États-Unis, l'OTAN et l'UE, sont la principale menace à la paix et à l'humanité, et doivent toutes être fermées.

Les bases militaires des états de l'OTAN sont l'expression militaire de l'intervention impérialiste dans la vie des pays souverains au nom des intérêts dominants, financiers, politiques et militaires, pour le contrôle des ressources énergétiques, des routes de transport, des marchés et des zones d'influence, en violation manifeste du droit international et de la Charte des Nations unies.

Les participants à la Conférence appellent les organisations et les mouvements qui s'accordent sur ce qui précède à travailler en étroite collaboration et de manière coordonnée dans le cadre de la Campagne Mondiale pour organiser et mobiliser le public dans le monde contre les bases militaires US/OTAN.

Tout en appelant à la fermeture de toutes les bases militaires US/OTAN, nous considérons que la fermeture de bases et d'installations militaires dans certains pays et zones nécessite une attention particulière de la part du mouvement international. Parmi celles-ci, on peut citer, par exemple, la base américaine de Guantanamo à Cuba, les bases américaines à Okinawa et en Corée du Sud, la base américaine de Rammstein en Allemagne, les bases en Serbie, les anciennes et nouvelles bases US/OTAN en Grèce et à Chypre, la création du commandement africain (AFRICOM) avec ses bases militaires affiliées en Afrique, les nombreuses bases de l'OTAN en Italie et en Scandinavie, l'aéroport de Shannon en Irlande, qui sert de base militaire aux États-Unis et à l'OTAN ainsi que les nouvelles bases établies par les États-Unis, la France et leurs alliés sur le sol syrien et autour.

Dans le but de poursuivre notre Campagne Mondiale commune en solidarité avec les justes causes des peuples dans leur lutte contre les agressions militaires, les occupations et les ingérences étrangères dans leurs affaires intérieures, et contre les impacts dévastateurs de ces bases sur l'environnement et la santé, les participants ont accepté de préconiser et d'appuyer des actions et initiatives coordonnées au cours de l'année à venir (2019), qui viendront renforcer le mouvement mondial et donc étendre les actions et la coopération tout en allant de l'avant.

Comme étape vers cet objectif, la Conférence soutient les mobilisations mondiales de masse contre le Sommet du 70ème anniversaire de l'OTAN à Washington DC, le 4 avril 2019, ainsi que les mobilisations respectives dans ses États membres et dans le monde.

Nous déclarons notre solidarité avec les efforts déployés depuis des décennies par le peuple cubain pour retrouver son territoire de Guantanamo, illégalement occupé par les États-Unis, et nous déclarons notre soutien au sixième Séminaire international pour la paix et l'abolition des bases militaires étrangères, organisé par le Mouvement cubain pour la paix (MOVPAZ), du 4 au 6 mai 2019, à Guantanamo, Cuba.

Les participants expriment leurs plus sincères remerciements et leur gratitude à l'Alliance pour la paix et la neutralité (PANA) d'Irlande, pour leur généreuse hospitalité et leur soutien en tant qu'hôtes de cette conférence historique.

Adoptée par les participants à la
Première Conférence Internationale contre les bases militaires US/OTAN
Le 18 novembre 2018
Dublin, Irlande

Source : https://nousnatobases.org/