Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n°72

Les guerres de l’Otan tuent les humains et aussi le climat

Hommage à Robert Fourneau

Les 70 bougies (explosives) de l’Otan
Manlio Dinucci

L’UE vote pour l’installation de nouveaux missiles nucléaires US en Europe
Manlio Dinucci

Le journal LE SOIR n’est pas l’organe de presse de l’OTAN
Pierre Galand et Boris Fronteddu

La fin de Daesh n’est pas la fin de la guerre
Patricia Villalon

La première Guerre Humanitaire de l’Otan
Georges Berghezan et Roland Marounek

L’euromilitarisme n’est pas une alternative à l’Otan
Nicolas Bárdos-Féltoronyi

La force de la révolution bolivarienne et de la solidarité internationale
Patricia Granado

La guerre au Yémen, pourquoi un tel silence complice ?
Fotoula Ioannidis


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017
n°66 : octobre 2017
n°67 : janvier 2018
n°68 : avril 2018
n°69 : juillet 2018
n°70 : octobre 2018
n°71 : janvier 2019
n°72 : avril 2019
n°73 : juillet 2019

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Éditorial :
Les guerres de l’Otan tuent les humains et aussi le climat

Un thème aussi grave que celui de l’Otan et toutes les interventions militaires criminelles dont la machine de guerre nous rend complices malgré nous reste absent des programmes électoraux des partis ainsi que des mobilisations qui se multiplient dans notre pays pour refuser de payer les frais de la crise capitaliste. Ce thème est pourtant essentiel à tout point de vue : les dépenses militaires de notre pays, la politique extérieure de la Belgique, emprisonnent nos citoyens dans le carcan de l’Otan.  L’achat des avions de combat F-35 a été signé quasi clandestinement par le gouvernement Michel, un mois avant sa chute.

Lors des manifestations pour le climat, des pancartes sont brandies de plus en plus fréquemment pour dire « War kills the climate », « changer le système, pas le climat », « pas de justice climatique sans transformer la société », mais elles ne sont pas encore devenues un des éléments importants d’une plateforme de revendications communes aux gilets jaunes, rouges, verts, et arc-en-ciel. 

La convergence de ces luttes est  une nécessité vitale pour faire avancer chacune de nos revendications et exigences. Raison de plus pour y inclure le thème de la lutte pour la paix, contre l’Otan, contre les armes nucléaires, contre le lobby militaro-industriel belge. 

Les gouvernements à tous les niveaux de pouvoir en Belgique, prétextent toujours le manque de moyens financiers pour  ne pas prendre les mesures qui permettraient au pays de réduire les pollutions de toutes sortes qui nous empoisonnent quotidiennement. Leur seule réponse est d’exonérer les plus riches et de faire payer les pauvres qui sont pourtant devenus la majorité en Belgique. 

Le gouvernement Michel, profitant de la complicité d’une majorité au Parlement et de la complaisance ou de la passivité d’une grande partie de l’opposition, ne s’est pas gêné pour contraindre chacun de nous à payer une part des 15 milliards d’euros  que coûteront l’achat et la maintenance des avions de combat F-35, et bien plus de milliards encore si l’on accepte qu’ils soient pourvus des nouvelles bombes atomiques US qui arriveront bientôt à Kleine Brogel. 

Cette somme faramineuse serait bien utile pour soutenir un réel programme de lutte contre le changement climatique, ou pour améliorer les services publics et les conditions de vie de la population. Gilets jaunes, rouges, verts ou arc-en-ciel, nous devons pousser nos partis, associations, responsables politiques à mettre cette exigence dans leur programme électoral et dans toutes leurs plateformes de revendications.