Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n°76
mai 2020

Heureusement, l'Otan nous protège...

Le Docteur Folamour veille sur votre santé
Manlio Dinucci

La campagne contre l’achat des F-35 et contre les armes nucléaires n’a rien de « populiste » !
Claudine Pôlet

F-35 : d’énormes dépenses militaires au détriment de la santé… et de notre sécurité
Samuel Legros

L’OTAN, un outil encore utile pour Washington, mais loin d’être unique
Nicolas Bárdos-Féltoronyi

L’insoluble intrication de l’Otan dans l’Union Européenne
Roland Marounek

Il faut démystifier l’OTAN !
Patricia Villalon et Patricia Granado

Defender Europe 2020
Claudine Pôlet

L'OTAN s'unit contre le trafic de drogue au Venezuela...

Hommage à Giulietto Chiesa
Comitato No Guerra No Nato


Version pdf


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017
n°64 : avril 2017
n°65 : juillet 2017
n°66 : octobre 2017
n°67 : janvier 2018
n°68 : avril 2018
n°69 : juillet 2018
n°70 : octobre 2018
n°71 : janvier 2019
n°72 : avril 2019
n°73 : juillet 2019
n°74 : octobre 2019
n°75 : janvier 2020
n°76 : mai 2020

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Hommage à Giulietto Chiesa

Giulietto Chiesa : Jusqu’au bout en première ligne dans la lutte pour  appliquer l’Article 11 de la Constitution, pour que l’Italie sorte du système de guerre

Giulietto Chiesa est mort quelques heures après avoir conclu, pour le 75ème anniversaire de la Libération et de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la Conférence internationale du 25 avril Libérons-nous du virus de la guerre.

Depuis que nous avons, il y a cinq ans, constitué le Comitato No Guerra No Nato (Comité Non à la Guerre Non à l’Otan), nous avons été avec lui dans un engagement continu pour fournir une information véridique sur les causes réelles des guerres ; pour une Italie souveraine et neutre, hors de l’Otan et de toute autre alliance militaire ; pour l’élimination totale des armes nucléaires et des autres armes de destruction de masse ; pour mettre fin au gaspillage d’énormes ressources destinées aux armes et aux guerres ; pour un nouveau système économique et social qui élimine les causes qui sont à l’origine des guerres.

Nous rappelons les dernières paroles prononcées par Giulietto Chiesa en conclusion de la Conférence du 25 avril, à la fin de l’engagement politique de toute sa vie. Paroles véridiques, crues, sur la gravité du moment que nous vivons. Paroles qui appellent à la lutte pour reconquérir les libertés constitutionnelles :

Nous sommes arrivés à la fin de ce marathon, dont j’espère qu’il a été intéressant pour vous tous. De nombreuses nouvelles choses ont été exposées, avec de nouvelles voix internationales. 

Nous nous disons au revoir, un au revoir physique quand nous pourrons nous rencontrer, même si je crois qu’il ne sera pas facile de reconquérir les libertés constitutionnelles qui ont été suspendues, et nous savons pourquoi.

Nous entrevoyons déjà des signes qui nous montrent les situations difficiles dans lesquelles nous devrons combattre pour retrouver les libertés qui ont été suspendues.

Nous devons savoir que la situation sera beaucoup plus critique, beaucoup plus dramatique.

Une crise économique de proportion gigantesque plane, qui impliquera et bouleversera (je le crains) l’Italie. 

Ceux qui sont en train d’utiliser cette situation comme instrument pour frapper les plus faibles, et les plus faibles ont déjà été frappés, ceux qui ont dans leurs mains les bâtons de commandement les utiliseront, et il sera donc de notre devoir, tous ensemble, de construire une barrière et une capacité de révolte. Nous devons penser à une politique différente pour sortir de cette situation.

Cette conférence s’est faite en ligne, mais il y aura et nous devrons faire en sorte qu’il y ait d’autres moments de lutte et de combat politique qui soient physiques, dans lesquels on puisse se retrouver et se regarder dans les yeux”. 


Extrait du Message de Manlio Dinucci:

« Il est indispensable d’unir les forces que nous avons, qui ne sont pas si petites mais ont un défaut fondamental : celui d’être divisés, incapables de parler d’une seule voix. Il faut un outil qui parle aux millions de citoyens qui veulent savoir ». 

Voilà les dernières paroles de Giulietto Chiesa. Confirmées par le fait que, immédiatement après le streaming, la vidéo de la Conférence a été occultée parce que « son contenu a été identifié par la Communauté You Tube comme inapproprié ou offensant pour certains types de public ». 27.4.2020

Comitato No Guerra No Nato