Rapprocher pacifistes et antimondialistes


01 janvier 2002

Le Comité de surveillance OTAN a participé aux manifestations des 14 et 15 décembre contre le sommet des dignitaires de l’UE à Laeken. Nous partageons les objectifs généraux du mouvement contre la globalisation libérale, qu’on l’appelle « antimondialiste », « altermondialistes » ou « anticapitaliste ». Nous estimons cependant que les organisations de paix, ont une place plus grande à prendre dans cette grande vague multicolore et unitaire. Il n’est pas possible d’isoler le complexe militaro-industriel ou les expéditions néo-coloniales afghane, yougoslave ou irakienne du système global qui réduit les trois-quarts de l’humanité à la misère. Le processus d'appauvrissement continu du Sud au profit d'une élite dans le Nord ne se prolongerait pas longtemps s'il n'y avait le bâton de la puissance militaire US pour mâter les récalcitrants. Comme l’écrivait un éditorialiste états-unien en pleine guerre du Kosovo, « Pour que la globalisation marche , l’Amérique ne doit pas craindre d’agir comme la superpuissance omnipotente qu’elle est. La main invisible du marché ne fonctionnera jamais sans un poing caché. McDonald’s ne peut être prospère sans McDonnell Douglas », un des principaux constructeurs d’avions de chasse de la planète.

Survivance de la guerre froide, l’OTAN est le symbole même de l’emprise militaire des Etats-Unis sur l’Europe. Elle remplit, sur le plan géostratégique et militaire, un rôle similaire à celui du FMI, de la Banque mondiale ou de l’OMC, sur les plans financier et économique. Au risque d’apparaître un peu simpliste, le CSO considère que l’OTAN est, aux côtés des trois autres institutions vilipendées par les « anti-mondialistes », la quatrième roue d’une charrette convoyant la planète vers un gouffre de misère noire et de guerres sans fin. Parallèlement à une indispensable réforme, voire réanimation, du mouvement pacifiste, nous oeuvrerons à son rapprochement avec celui qui, de Seattle à Laeken, a secoué l’ordre ultra-libéral. Cela ne peut qu’enrichir ces deux mouvements et nous rendre plus forts pour les prochaines batailles.