L'OTAN et le nouveau Traité ONU pour le désarmement nucléaire


01 octobre 2017

En ce moment où nous commémorons le 72ème anniversaire des criminels bombardements nucléaires américains sur Hiroshima et Nagasaki, nous vivons toujours sous la menace de la guerre nucléaire et les Etats-Unis sont toujours alliés au Canada et à 27 autres Etats européens au sein de l'OTAN, pour faire des guerres sur tous les continents, entre autre pour mettre en commun leurs énormes capacités nucléaires militaires et confirmer , de sommet en sommet, la stratégie de la guerre nucléaire préventive. 

Leurs armes nucléaires qui pourraient détruire plusieurs fois la terre, sont bien pires que tous les changements climatiques que l'histoire multimillénaire de la terre a déjà connus.  Leurs armes nucléaires et leurs guerres sont le principal facteur des maux que l'humanité pourrait connaître dans le futur. 

Ce ne sont pas non plus des armes de dissuasion, elles visent à terroriser les populations et à maintenir la domination de ces Etats sur le reste du monde.  Ce n'est pas par hasard qu'aucun des pays membres de l'Otan n'a signé le protocole des Nations Unies pour établir un Traité d'interdiction totale de l'armement nucléaire. Même les Pays-Bas, après quelques tergiversations, se sont ralliés à ce refus. 

La résolution de 122 pays membres de l'ONU de poursuivre les négociations pour aboutir à ce Traité est importante comme un écho de la profonde volonté de paix de l'immense majorité de l'humanité. Cependant, nous ne pouvons pas faire semblent d'ignorer qu'un Traité de Non Prolifération et de Désarmement nucléaire existait depuis des années et s'est trouvé dans une impasse et a fini par être déclaré "obsolète". Ce Traité en discussion va-t-il offrir des garanties nouvelles d'un désarmement nucléaire effectif?  

Nous croyons que ce combat pour le désarmement nucléaire ne se gagnera pas au moyen de la diplomatie internationale. Ce combat doit aller de pair avec une lutte conséquente pour refuser les guerres auxquelles participe notre pays: les guerres de l'Otan en Syrie, en Irak, en Libye, au Yémen, les préparatifs de guerre contre la Russie et la Chine. On ne peut pas être contre l'armement nucléaire et en même temps soutenir ou justifier ces guerres.

Il est nécessaire que les mouvements de paix et les organisations politiques progressistes qui luttent pour le désarmement nucléaire inscrivent la dissolution de l'OTAN dans leurs programmes et obligent leurs gouvernements à rompre avec l'Otan, en Belgique et dans tous autres  pays membres de l'Otan.