Comité de Surveillance OTAN

Hiroshima - Nagasaki

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer

Deuxième bilan de la Campagne de Solidarité des Bourgmestres des Villes et Communes de la Communauté française de Belgique avec le Maire d'Hiroshima pour un désarmement nucléaire total. (Du 6 août 2004 au 28 février 2005)

Pierre Piérart
7 mars 2005

Deuxième bilan de la Campagne de Solidarité des Bourgmestres des Villes et Communes de la Communauté française de Belgique avec le Maire d'Hiroshima pour un désarmement nucléaire total.
(Du 6 août 2004 au 28 février 2005)


Lors du 59ème anniversaire de la tragédie de Hiroshima et Nagasaki un colloque a été organisé à l'Université de Mons- Hainaut sur le thème « Solidarité avec Hiroshima ». Ce colloque était organisé par l'Association des Médecins et Etudiants pour la Prévention de la guerre Nucléaire (AMPGN et AEPGN) ainsi que par le Comité de Surveillance OTAN (CSO). La responsable d'Abolition 2000, Carla Goffi, était présente ainsi que Pol D'Huyvetter (Voor Moeder Aarde) accompagné d'un Hibakusha, Monsieur Keijiro Matsushima.

Lors de cette réunion il a été décidé d'inviter les communes de Wallonie et de Bruxelles à participer à la campagne pour « un désarmement nucléaire total », lancé par Monsieur Tadatoshi Akiba, Maire d'Hiroshima et le Japan Council. Monsieur Tadatoshi Akiba a été réçu le mardi 18 janvier 2005 à l'Hôtel de Ville de Bruxelles par le Bourgmestre de Bruxelles, Monsieur Freddy Thielemans.

Des contacts de toute nature ont été établis avec les communes de Wallonie et de Bruxelles. Les résultats de cette première phase de la campagne se sont manifestés, pour le moment, par le vote à la quasi unanimité de 15 villes et communes de Wallonie, marquant leur entière solidarité avec les propositions du Maire d'Hiroshima.

Ci-dessous la liste des 15 villes et communes avec l'essentiel de leurs décisions.

Aiseau-Presle.

En sa séance du 23 décembre 2004 et après délibération, le Conseil communal décide de s'associer à la mobilisation mondiale des municipalités pour déclarer leur solidarité avec le Maire d'Hiroshima en vue de sauver le Traité de Non Prolifération (TNP) et plus spécialement son article VI.

Andenne.

En sa séance du 3 septembre 2004 le Conseil communal a voté à l'unanimité l'adhésion au réseau international des municipalités avec les Maires d'Hiroshima et de Nagasaki en vue de l'application du Traité de Non Prolifération (TNP).

Braine-le-Comte.

Le Conseil communal en sa séance du 22 novembre 2004 s'est engagé par 18 signatures individuelles sur 24 membres présents à témoigner sa solidarité au Maire d'Hiroshima afin d'obtenir le sauvetage du TNP en vue d'un désarmement nucléaire.

Chapelle-lez-Herlaimont.

Le Conseil communal a voté à l'unanimité le 20 décembre 2004 l'adhésion au réseau international des villes et communes sur l'abolition des armes nucléaires, en insistant sur la nécessité d'un agenda précis de l'application de l'article VI du TNP.

Flobecq.

Le Conseil communal a voté à la majorité (à l'exception du groupe MR - IC) son soutien à la campagne de l'AMPGN (Association Médicale pour la Prévention de la Guerre Nucléaire) et son appui en faveur de la déclaration du Maire d'Hiroshima pour relancer le désarmement nucléaire aux Nations Unies.

Gembloux.

Le Conseil communal en sa séance du 16 septembre 2004 s'est engagé par signatures individuelles à exiger que les gouvernements détenteurs d'armes nucléaires prennent des dispositions immédiates pour leur abolition définitive.

Huy.

En sa séance du 8 novembre 2004 le Conseil communal a décidé de s'associer à l'appel mondial visant à libérer la planète de toutes les armes de destruction massive. Le Conseil marque son souhait pour que les pays dotés d'armes nucléaires adoptent un calendrier contraignant pour la mise en ouvre du désarmement en 13 étapes, unanimement adopté à la précédente révision du TNP en 2000.

La Louvière.

En sa séance du 20 décembre 2004 le Conseil communal a voté à l'unanimité son adhésion au réseau international des villes et communes sur l'abolition des armes nucléaires. Le Conseil demande avec insistance que la France, les Etats Unis, la Russie, le Royaume Uni et la Chine honorent « l'engagement sans équivoque » qu'ils ont pris à New York le 19 mai 2000 « de réaliser l'élimination totale de leurs arsenaux nucléaires afin d'aboutir au désarmement nucléaire auquel tous les Etats parties au TNP sont tenus d'après l'article VI ».

Liège.

En sa séance du 4 octobre 2004 le Conseil communal demande instamment que la France, les Etats Unis, la Russie, le Royaume Uni et la Chine honorent « l'engagement sans équivoque » qu'ils ont pris à New York le 19 mai 2000 « de réaliser l'élimination totale de leurs arsenaux nucléaires afin d'aboutir au désarmement nucléaire auquel tous les états parties au TNP sont tenus d'après l'article VI ». Le Conseil décide de s'associer à l'appel mondial visant à libérer la planète de toutes les armes de destruction massive ; il insiste fermement pour que, lors de la révision du TNP, prévue au printemps 2005 à l'ONU, tous les gouvernements du monde et en particulier le gouvernement belge, s'engagent à respecter les termes du Traité (spécialement articles II et VI) et l'agenda de désarmement en treize étapes.

Namur.

En sa séance du 11 janvier 2005 le Collège des bourgmestre et échevins s'associe à l'appel mondial en vue de libérer la planète de toutes les armes de destruction massive ; il insiste spécialement pour que le gouvernement belge s'engage à respecter les articles II et VI du TNP. En outre il souhaite que le calendrier de la New Agenda Coalition soit adopté.

Ohey.

Le Conseil communal en sa séance du 22 décembre 2004 a décidé, à l'unanimité, son adhésion au réseau international des municipalités créé à l'initiative des Maires d'Hiroshima et de Nagasaki et du Japan Council Against A and H Bombs à Tokyo, en faveur de l'application du TNP.

Remicourt.

Le Conseil communal, en sa séance du 9 décembre 2004, a adopté la motion déclarant sa solidarité avec le Maire d'Hiroshima en vue d'obtenir en 2005 le sauvetage du TNP dont l'article VI (toujours non respecté) exige un désarmement nucléaire total sous contrôle international et le plus rapidement possible.

Spa.

A l'unanimité le Conseil communal, en sa séance du 28 janvier 2005, s'exprime pour que les cinq puissances nucléaires honorent leurs engagements sans équivoques qu'ils ont pris à New York le 19 mai 2000 en vue de l'élimination totale des armes nucléaires (selon l'article VI).

Tournai.

Le Conseil communal en sa séance du 20 décembre 2004 décide, à l'unanimité, de s'associer à l'appel mondial visant à libérer la planète de toutes les armes de destruction massive. Il insiste fermement pour que les gouvernements et en particulier le gouvernement belge, s'engagent à respecter les termes du Traité, spécialement les articles II et VI, selon un calendrier précis constitué de 13 étapes.

Verviers.

Le Conseil communal en sa séance du 20 décembre 2004 décide à l'unanimité des suffrages des membres présents de s'associer à l'appel mondial visant à libérer la planète des armes de destruction massives en insistant également sur le respect des articles II et VI et sur l'application du programme de la New Agenda Coalition, adopté en 2000 et comprenant 13 étapes.

L'AMPGN, l'AEPGN et le CSO remercient ces 15 premières entités pour leur adhésion au désarmement nucléaire réclamé depuis près de 60 ans et spécialement depuis la fin de la guerre froide. L'AMPGN espère que d'ici au mois de mai 2005 de nombreuses villes et communes de la Communauté française de Belgique se rallieront à cette mobilisation d'une importance capitale étant donné la reprise des proliférations nucléaires horizontale et verticale depuis plusieurs années. Avec la participation des communes flamandes, elles espèrent pouvoir atteindre pour le mois de mai une mobilisation globale d'au moins 100 communes pour la Belgique. Les trois associations réclament une attitude plus ferme et plus cohérente, de la part du gouvernement belge, lors des votes à l'Assemblée Générale des Nations Unies, pour la dénucléarisation totale.

Prof. Pierre Piérart, Vice-Président AMPGN.
Prof. Henri Firket, Président AMPGN.

Pierre Piérart
Autres textes de Pierre Piérart sur le site du CSO

Derniers textes publiés :

Interventions des associations au Parc Hibakusha de l'UMONS

Commémoration à Hasselt, Leuven, Gent et Mons
VREDE

En finir avec l'armement nucléaire !
Marcel Poznanski

Commémoration Hiroshima-Nagasaki 2016

La géo-ingénierie sur le sentier de la guerre
Luc Mampaey (GRIP)

Hommage à Pierre Piérart, fondateur du parc Hibakusha
Ben Cramer

Déclaration de la Coalition pour l'Interdiction des Armes à l'Uranium

Déclaration de l'AMPGN (Association des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire)

Déclaration du MCP (Mouvement Chrétien pour la Paix)

Déclaration de la CNAPD (Coordination Nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie)

Déclaration du GRAPPE (Groupe de Réflexion et d'Action Pour une Politique Écologique)

Déclaration du Comité Surveillance de l'Otan