Comité de Surveillance OTAN

Alerte OTAN !

Alerte OTAN n° 46
juillet 2012

Éditorial

SYRIE : Coup d’Etat ? Attaque armée ?
Positions de la « communauté internationale », côté Amérique Latine

Patricia Villalon

Sommet de Chicago : l’Otan ne revoit pas ses ambitions guerrières à la baisse
Claudine Pôlet

Bail prolongé pour l'OTAN au Kosovo
Georges Berghezan

La Sardaigne, poubelle de l'OTAN
Inculpation de 20 personnes pour désastre environnemental, faux témoignage, homicides multiples, faux en écriture etc...

Carla Goffi

Brèves : Norvège, Chine, Russie, Belgique...

Préparatifs de guerre contre la Syrie. N’en soyons pas complices sous prétexte de défendre le droit humanitaire !


Autres numéros :

n°1 : mars 2000
n°2 : juin 2000
n°3 : novembre 2000
n°4 : février 2001
n°5 : avril 2001
n°6 : octobre 2001
n°7 : janvier 2002
n°8 : février 2003
n°9 : mars 2003
n°10 : mai 2003
n°11 : juin 2003
n°12 : novembre 2003
n°13 : mars 2004
n°14 : juin 2004
n°15 : octobre 2004
n°16 : décembre 2004
n°17 : mars 2005
n°18 : juin 2005
n°19 : septembre 2005
n°20 : décembre 2005
n°21 : mars 2006
n°22 : juin 2006
n°23 : septembre 2006
n°24 : décembre 2006
n°25 : mars 2007
n°26 : juin 2007
n°27 : septembre 2007
n°28 : décembre 2007
n°29 : mars 2008
n°30 : juin 2008
n°31 : septembre 2008
n°32 : décembre 2008
n°33 : mars 2009
n°34 : juillet 2009
n°35 : octobre 2009
n°36 : décembre 2009
n°37 : avril 2010
n°38 : juin 2010
n°39 : octobre 2010
n°40 : janvier 2011
n°41 : avril 2011
n°42 : juin 2011
n°43 : octobre 2011
n°44 : décembre 2011
n°45 : mars 2012
n°46 : juillet 2012
n°47 : octobre 2012
n°48 : janvier 2013
n°49 : avril 2013
n°50 : octobre 2013
n°51 : janvier 2014
n°52 : avril 2014
n°53 : juillet 2014
n°54 : octobre 2014
n°55 : janvier 2015
n°56 : avril 2015
n°57 : juillet 2015
n°58 : octobre 2015
n°59 : janvier 2016
n°60 : avril 2016
n°61 : juillet 2016
n°62 : octobre 2016
n°63 : janvier 2017

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Éditorial :
Préparatifs de guerre contre la Syrie

De tout temps et encore aujourd’hui, la propagande politique et militaire a servi à dévaloriser, à rendre monstrueux celui qui est désigné à être abattu. Il y a suffisamment d’ouvrages qui traitent de ce sujet1. Les guerres d’ex-Yougoslavie, d’Afghanistan, d’Irak, de Côte d’Ivoire, de Libye, ont toutes subi le même processus de désinformation en guise d’avant-goût à des interventions occidentales qui n’ont fait que jeter de l’huile sur le feu d’hostilités au départ limitées. Aujourd’hui, la Syrie est en ligne de mire.
Les partis politiques belges se tâtent sur la nature de l’intervention qui serait nécessaire pour « sauver la Syrie ». Cependant, Juliette Boulet d’Ecolo et Eva Braems de Groen ! se sont placées à la tête d’un « réseau de parlementaires en soutien au peuple syrien ». Nous avons de bonnes raisons de craindre que cette initiative servira de haut-parleur aux promoteurs de l’interventionnisme « humanitaire ». Décidément, Ecolo porte haut l’étendard de la guerre : il faut croire que la guerre est écologique, que les morts engraissent le sol. Déjà, le ministre Reynders a proposé du matériel électronique satellitaire afin de le faire parvenir à la rébellion et aux mercenaires actifs en Syrie. Et les parlementaires Ecolo appellent à soutenir sa politique.
Rappelons que la guerre d’Indochine/Vietnam menée par les Français et ensuite par les Américains a provoqué au moins deux millions de morts. La guerre d’Algérie a à son actif environ un million de morts et le bilan des deux guerres des Etats-Unis contre l’Irak et des sanctions qui ont affamé le pays entre les deux conflits dépasse les deux millions de morts. De même, en Afghanistan et en Libye, le total des victimes des guerres de l’Otan se compte en milliers de morts.
Les bonnes intentions démocratiques et humanitaires des lanceurs de bombes et de missiles ont été à chaque fois démenties par les faits. En outre, dans le cas syrien, comment peut-on croire un instant qu’une intervention des Occidentaux viserait à promouvoir la démocratie, alors qu’ils sont « poussés dans le dos » par les dictatures rétrogrades des monarchies du Golfe ?
Pour ces raisons, le CSO refuse toute ingérence dans le conflit syrien et continuera à s’opposer au rouleau compresseur des media dominants en diffusant une information équilibrée sur ce qui passe vraiment dans ces pays.

1. Voir, par exemple, Anne Morelli, Principes élémentaires de propagande de guerre, Labor, 2001.