Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Le président tchèque : Je demande pardon à la nation serbe.

18 mai 2021

Le président tchèque  Miloš Zeman demande pardon à la Serbie pour les bombardements de l'OTAN

Recevant le président de Serbie à Prague, son homologue tchèque, Miloš Zeman a présenté publiquement, ce 18 mai 2021, ses excuses pour le bombardement de la Serbie en 1999 :

« Je demande pardon à la nation serbe.

Nous avons parlé avec le Président (de Serbie, Aleksandar Vu?i?) de l'amitié traditionnelle tchéco-serbe, qui s'est manifestée, par exemple, en 1938, lorsque nous avons été trahis par nos alliés occidentaux, mais aussi en 1968, lorsque nous avons été trahis par nos alliés orientaux. On ne choisit pas. Dans les deux cas, le peuple serbe nous a exprimé son soutien.

Et nous lui avons répondu en le bombardant.

C'est pourquoi je voudrais profiter de cette occasion pour m'excuser d'avoir bombardé l'ex-Yougoslavie. Talleyrand dirait que, pire qu'un crime, c'était une erreur. Et je voudrais demander pardon à la nation serbe à titre personnel.

Cela me tourmentait tout le temps.

Oui, au moment de la décision de bombarder la Yougoslavie, la République tchèque était dans l'Alliance de l'Atlantique Nord depuis quelques semaines, nous avons été les derniers à donner notre accord et nous recherchions désespérément au moins un pays pour nous rejoindre et nous y opposer, mais nous avons été laissés seuls.

Cela ne nous excuse pas, c'était un manque de courage.

Et avec ces excuses et cet appel au pardon, je me suis libéré de mes nombreuses années de traumatisme, car le repentir libère et, comme le disent les Latins, dixi et salvavi animam meam, j'ai parlé et sauvé mon âme."

Miloš Zeman,  Président de la République

Derniers textes publiés :

La tragique farce du Sommet pour la démocratie
Manlio Dinucci
il manifesto

Le sommet Biden-Poutine est un moment de suspense
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

Aux armes, l’ennemi est à nos portes
Manlio Dinucci
il manifesto

L’Ukraine et la Biélorussie dans l’œil du cyclone
M K Bhadrakumar
INDIAN PUNCHLINE

Les nouvelles armes financières de l’Occident
Manlio Dinucci
il manifesto

Ils défendent le climat pendant qu’ils préparent la fin du monde
Manlio Dinucci
il manifesto

Directive Guerini : Italie de plus en plus armée
Manlio Dinucci
il manifesto

Joe Biden apprenti-sorcier nucléaire
Manlio Dinucci
il manifesto

La loi qui donne au président USA licence de tuer
Manlio Dinucci
il manifesto

La guerre mondiale au terrorisme
Manlio Dinucci
il manifesto

Vent de tempête Atlantique en Mer Noire
Manlio Dinucci
il manifesto

Ashraf Ghani fait ses adieux à Biden
M K Bhadrakumar