Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

L'ancien premier ministre soviétique : « Je n'irai pas témoigner à La Hague dans les circonstances actuelles»

Nikolai Ryzhkov
7 septembre 2004

Déclaration

Le Tribunal pénal international pour l’ancienne Yougoslavie (ICTY) à La Haye a décidé illégalement d’imposer un conseiller à l’ancien président de la Yougoslavie, Slobodan Milosevic. Cela a été fait contre la volonté de Slobodan Milosevic qui, depuis plus de deux ans, assure lui-même sa propre défense.

La décision de l’ICTY enfreint gravement ses propres statuts qui (article 21, paragraphe 4) garantit à tout accusé le droit d’assurer lui-même sa propre défense. C’est une norme généralement acceptée de la législation internationale et le fait que l’ICTY a commis une violation d’une telle gravité soulève les plus profonds ressentiments.

Le conseiller désigné a le droit de préparer et d’examiner les témoins que lui-même, en tant qu’avocat, juge approprié de citer. En d’autres termes, toutes les décisions importantes de stratégie et de tactique de la défense seront prises, non pas par l’accusé, mais par l’avocat désigné par le tribunal et dont l’impartialité est considérée comme douteuse par l’opinion publique russe. Plusieurs experts légaux considèrent que Slobodan Milosevic ne s’est pas vu désigner un avocat, mais un second accusateur qui opérera tout simplement en recourant à d’autres moyens.

Slobodan Milosevic m’a invité à comparaître comme témoin de sa défense. J’ai l’intention de me rendre à La Haye le 13 septembre 2004. L’ICTY a été informé de mes plans.

Toutefois, au vu des circonstances actuelles, je refuse de comparaître à ce procès.

Dès que les conditions nécessaires seront créées en conformité avec les statuts de l’ICTY, je suis prêt à me rendre à La Haye et à comparaître en qualité de témoin de la défense de Slobodan Milosevic.

Moscou, 7 septembre 2004.

Nikolai Ryzhkov,
Membre du Conseil de la Fédération de l’Assemblée fédérale de la Fédération russe (sénateur), président du Conseil des ministres de l’URSS de 1985 à 1990.


Traduction J-M. Flémal

Nikolai Ryzhkov

Derniers textes publiés :

Trident Otan de Naples à l’Atlantique Nord
Manlio Dinucci
il manifesto

En plus des bombes, des missiles nucléaires USA en Italie ?
Manlio Dinucci
il manifesto

L’armée d’insectes du Pentagone
Manlio Dinucci
il manifesto

Le pouvoir politique des armes
Manlio Dinucci
il manifesto

La stratégie de diabolisation de la Russie
Manlio Dinucci
il manifesto

Lettonie, le nouveau rideau de fer
Manlio Dinucci
il manifesto

En Toscane la plus grande poudrière USA
Manlio Dinucci
il manifesto

Une Italie souverainiste sans souveraineté
Manlio Dinucci
il manifesto

Ponts écroulés et ponts bombardés
Manlio Dinucci
il manifesto

La réponse guerrière à la négociation
Manlio Dinucci

L’establishment USA derrière le Sommet de Helsinki
Manlio Dinucci

L’Otan expansible et toujours plus coûteuse s’élargit sur l’Europe
Manlio Dinucci
il manifesto