Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Armes nucléaires : une parodie politique se transforme en poursuites judiciaires.

2 décembre 2005
source : Bombspotting

Hier, 1er décembre dans la soirée, un Bombe-spotter a fait l'objet d'une arrestation judiciaire et a été inculpé de "faux en écriture et usage de faux, faux en informatique et usage de faux, association de malfaiteurs et immixtion dans des fonctions publiques".
L'asbl Bomspotting et le Forum voor Vredesactie estiment inacceptables que cette action ludique destinée à mettre en évidence l'incompétence de notre ministre des Affaires étrangères dans le débat sur les armes nucléaires prenne une telle tournure judiciaire. Apparemment, l'idée que la Belgique aurait le courage politique de placer le retrait des armes nucléaires à l'agenda a fait pas mal de bruit jusque dans les cercles les plus élevés de l'OTAN.

Le 24 novembre dernier, un groupe de Bombe-spotters a mené une action symbolique au ministère des Affaires étrangères. Lors d'une conférence de presse sur place, ils ont déclaré : "Etant donné que le ministre De Gucht se rend lui-même inutile dans le débat sur les armes nucléaires, il est remplacé aujourd'hui pour une journée par un comité intérimaire qui place immédiatement le retrait des armes nucléaires et la suppression de armes nucléaires de la statégie de l'OTAN à l'ordre du jour de l'OTAN. Notification à ce sujet a déjà été donnée aux ambassadeurs de nos alliés à l'OTAN. Ce changement de politique est rendu public via une conférence de presse au ministère des Affaires étrangères et via un site web spécialement adapté pour l'occasion."

Les Bombe-spotters ont joint les actes à la parole et ont envoyé aux ambassadeurs des différents pays de l'OTAN un fax au nom du "comité intérimaire" annonçant que la Belgique souhaitait placer le retrait des armes nucléaires à l'agenda du prochain sommet de l'OTAN. De cette manière, les Bombe-spotters ne faisaient rien d'autre que demander l'application des résolutions votées par la Chambre et le Sénat belges, qui demandent à notre gouvernement de prendre des initiatives en la manière. L'asbl Bomspotting et le Forum voor Vredesactie trouvent donc inacceptable qu'un Bombe-spotter soit arrêté et poursuivi pour avoir mis en pratique de manière ludique une demande du Parlement belge.

Bomspotting asbl / Forum voor Vredesactie
RPR-477257519
rue Van Elewyck, 35
1050 Bruxelles
GSM: 0474 61 93 69
wallonie@bomspotting.be
http://www.bomspotting.be

Derniers textes publiés :

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone
Le Grand Soir

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l
Le Temps

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone