Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Les pays membres (ou futurs membres) de l’OTAN : Leur participation dès maintenant à la guerre contre l’Irak

Claudine Pôlet
1 mars 2003

Selon divers communiqués de l’AFP, la plupart des pays européens ont autorisé Américains et Britanniques à transiter par leur territoire et à utiliser leur espace aérien pour une guerre contre l’Irak.

La Belgique

Laisse passer troupes et matériel militaire US d’Allemagne pour transbordement sur les bateaux de guerre US au port d’Anvers
A envoyé ses militaires à l’aéroport de Kaboul en remplacement de militaires US qui partent pour le Golfe
Fournit le soutien logistique des Awacs belges en Turquie.

L’Allemagne

Utilisation de l’espace aérien et du territoire allemand et des bases militaires.
Des milliers de soldats américains et britanniques, ainsi que des chars et autre matériel ont déjà été transférés.
Accord pour l’utilisation des avions Awacs de l’Otan basés à Spangdahlem avec des soldats allemands

L’Italie

Utilisation de ses bases militaires comme " escale technique pour le ravitaillement ".
Autorisation de survol du territoire et utilisation des voies de transport, aériennes, maritimes et terrestres.

La Grèce

Accorde des facilités navales et aériennes aux Etats-Unis.

L’Espagne

Feu vert pour l’utilisation en cas de besoin de bases militaires par les USA

Le Portugal

Utilisation de la base aérienne de Lajes (Açores)

La Hongrie

OK à la demande de Washington d’utiliser son espace aérien ainsi que l’infrastructure routière et ferroviaire du pays pour acheminer des troupes et du matériel militaire (d’Allemagne vers Turquie)
Met à disposition des Usa la base militaire de Taszar pour entraîner et former 3.000 agents de liaison irakiens.

La Pologne

Soutien aux Etats-Unis quoi qu’ils fassent

La Bulgarie

Offre ses bases militaires sur la Mer Noire à Burgas
Modifie sa Constitution pour pouvoir envoyer des troupes " à l’étranger "

La Roumanie

Offre sa base de Constanza aux manœuvres et passage de troupes et matériel US.+ survol du territoire

La Tchéquie

Soutient la position USA quoi qu’ils fassent
Offre ses bases et le droit de passage aux troupes et matériel US et survol des territoires

La Turquie

3.500 spécialistes US sont à pied d’œuvre pour moderniser des bases aériennes et des ports susceptibles d’être utilisés en cas de guerre
Des déploiements de soldats américains ont déjà lieu sur la base aérienne de Diyarbakir (sud-est)
L’armée turque annonce sa mise à disposition du commandement américain pour entrer en Irak

L’Albanie, la Macédoine, la Croatie

D’accord pour envoyer des commandos et autres corps d’armée et ouvrir leur espace aérien et terrestre aux forces armées US. Et de répondre favorablement à toute demande des USA de participer à la Coalition de guerre contre l’Irak.
Demandent l’accélération de leur entrée dans l’OTAN.

Claudine Pôlet
Autres textes de Claudine Pôlet sur le site du CSO

Derniers textes publiés :

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone
Le Grand Soir

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l
Le Temps

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone