Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Message de Pierre Lardot

6 août 2006

Mesdames et messieurs,

J’ai la grande satisfaction de vous accueillir ici aux Etangs d’Ixelles à l’occasion de la commémoration du 61e anniversaire de l’utilisation de l’arme nucléaire sur les villes d’Hiroshima et de Nagasaki. C’est en effet le mois dernier que les autorités de la commune ont décidé l’adhésion de celle-ci à l’organisation Mayors for Peace, s’inscrivant dans les objectifs de celle-ci comme dans ceux du Parlement européen pour l’abolition des armes nucléaires.

L’actualité internationale, plus particulièrement la situation aux Proche et Moyen Orient rend plus que jamais impérieuse la réflexion sur l’utilisation de la terreur à l’égard des populations civiles comme mode opératoire dans les conflits et l’exigence de l’abolition des armes nucléaires.

Les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki ne poursuivaient aucun objectif militaire particulier. La destruction massive et le martyre des populations civiles devenaient l’instrument d’une finalité stratégique et donc politique. Il n’en est malheureusement pas autrement, à Beyrouth ou à Tyr, comme, à plus petite échelle, à Gaza.

Ce conflit met également en exergue le risque nucléaire grandissant dans cette région.

En effet, force est de constater que les perspectives d’une paix juste et durable et donc d’une pacification de la région s’éloignent malheureusement chaque jour et que cet objectif n’est à l’agenda ni de Monsieur Bush, ni de son nouvel instrument dans la déstabilisation de la région qu’est devenu le gouvernement israélien. Les nouveaux ennemis à abattre sont désignés, la Syrie et l’Iran. Et c’est précisément cette escalade qui nous rapproche du risque nucléaire car il est à craindre qu’elle devienne l’ultime dissuasion et l’ultime recours pour un pays nucléarisé qui, en l’absence d’une paix juste avec ses voisins et avec le peuple palestinien, se heurtera toujours à la résistances des peuples de la région.

Ces développements et les risques potentiels qui en découlent témoignent que votre engagement pour l’abolition des armes nucléaires est plus que jamais d’actualité. C’est également le sens de notre présence ici. C’est le sens de notre engagement à vos cotés. Merci de votre présence.

Pierre Lardot,
Bourgmestre ff de la Commune d’Ixelles

Derniers textes publiés :

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone
Le Grand Soir

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l
Le Temps

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone