Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Commémoration du 62ème anniversaire de la tragédie de Hiroshima et de Nagasaki

Pierre Piérart
30 septembre 2007

Le samedi 4 août l’AMPGN, l’AEPGN et le CSO ont commémoré le 62ème anniversaire de la tragédie de Hiroshima et de Nagasaki.


Plusieurs associations avaient répondu à l’appel, parmi lesquelles des représentants d’Abolition 2000, du MCP, de Voor Moeder Aarde, de l’Association Internationale des Mayors for Peace, de l’Association Luxembourgeoise pour la Paix et plusieurs autres personnalités, venues à titre privé.


Comme chaque année cette cérémonie s’est déroulée au Parc Hibakousha situé sur le campus de l’Université de Mons-Hainaut. La réunion était soutenue par la Communauté française et la CNAPD.


Après l’accueil des participants, Henri Firket, président de l’AMPGN, a pris la parole pour dénoncer les provocations de l’installation de radars et de rampes anti-missiles en Pologne et en Tchéquie ; il a souligné le ridicule de ces installations dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, mais aussi les dangers d’une escalade belliqueuse entre la Russie et les Occidentaux.


Pierre Piérart a montré que la dissuasion nucléaire n’était pas une réalité implacable comme le soutient le général Briquemont. Au sein du chaos politique actuel, souligne-t’il, entretenu par le militarisme US et de l’OTAN, le TNP est moribond et la dissuasion impossible.


Claudine Pôlet, au nom du CSO a insisté sur l’extrême urgence pour l’Europe, et spécialement pour la Belgique, de modifier sa politique extérieure et de défense (et en particulier le retrait des bombes nucléaires de Kleine Brogel). Vous pourrez lire dans les lignes qui suivent son argumentation qui nous montre que la politique étrangère ne préoccupe pas les personnes chargées d’échafauder un programme pour la constitution du nouveau gouvernement. Tout se passe comme si ce silence devait permettre aux partis de droite de soutenir la politique catastrophique de Etats-Unis et de l’OTAN qui ne peut mener qu’à des conflagrations de plus en plus graves. En particulier elle a souligné l’impérialisme de l’OTAN qui petit à petit s’étend à toute la planète avec, naturellement, pour la Belgique, des augmentations du budget militaire au détriment des problèmes sociaux.


Pol D’Huyvetter a également pris la parole pour nous montrer que l’association des Mayors for Peace devait jouer un rôle important pour sauver le TNP en 2010.


Pierre Debaudt, représentant la Coordination Luxembourgeoise pour la Paix (Colupa), a insisté sur le développement incroyable des armements en général et nucléaire en particulier. Il a aussi évoqué le problème du bouclier anti-missiles que les Etats-Unis imposent à l’OTAN et qu’une partie des membres européens acceptent volontiers. En bref, il dénonce les bénéfices scandaleux des usines d’armement et le rôle nocif de l’OTAN pour notre pays.


La cérémonie s’est terminée par un dépôt de fleurs par Madame Yukiko Yabuki devant le mémorial rappelant les 800.000 victimes de Hiroshima, Nagasaki et des 2000 essais nucléaires.

Pierre Piérart
Autres textes de Pierre Piérart sur le site du CSO

Derniers textes publiés :

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone
Le Grand Soir

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l
Le Temps

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone