Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

A Strasbourg des dizaines de milliers de citoyens du monde ont osé dire leur opposition à l'Otan

Claudine Pôlet
8 avril 2009

Si les medias du monde n'ont pas voulu regarder toute la réalité de Strasbourg ce 4 avril et ont détourné délibérément les caméras et les reportages de la mobilisation des opposants à l'Otan, celle-ci a quand même eu lieu et il est de notre responsabilité d'en rendre compte dans son ensemble.

NON, LA MANIFESTATION N'EST PAS UN FIASCO ! Elle a été cassée par les provocations conjointes et concertées des forces de l'ordre et des casseurs (Black Blok ou/et agents des forces de l'ordre déguisés en manifestants). Il est certain qu'on doit en tirer les conséquences pour organiser mieux et plus efficacement les forces des mouvements de la paix, et pour se protéger des futures provocations qui seront encore bien pires que celles que nous avons connues à Strasbourg. On devra également en tirer les conséquences politiques, pour dépasser la naïveté et l’idéalisme.

"Otan Game Over": ce n'est pas pour demain et ce ne sera pas en offrant des fleurs aux forces de l'ordre...

Le Sommet de l'Alliance, derrière les images glamour des premières dames et les sourires d'Obama, de Sarkozy and C°, a pris des orientations de plus en plus marquées de gendarme du monde: citons déjà le renforcement de la Force de Réaction Rapide dont le commandement est offert aux Français, l'extension de la guerre en Afghanistan, le maintien du projet de bouclier anti-missiles.

La répression inouïe de la manifestation d'opposition à ces orientations de la machine de guerre montre à la fois le caractère anti-démocratique des gouvernements européens et leur peur de la contestation populaire.

Les participants belges à la manifestation étaient présents depuis jeudi à Strasbourg: soit au "camp auto-géré", soit à la Conférence Internationale. Un groupe est venu le samedi pour la manifestation.

Les témoignages de la manifestation sont encore incomplets.

Il faut signaler qu'une partie de la manifestation a pu malgré tout se dérouler, tout près du Pont de l'Europe, dans la grande plaine où un podium était installé. Des milliers de manifestants se sont rassemblés là. A la tribune, des délégués des mouvements de la paix et de différents pays ont pris la parole. La foule du meeting grossissait au fur et à mesure que les manifestants revenaient du Pont de l'Europe. La police avait bloqué ce pont à l'improviste, en dernière minute, contrairement à tout ce qui avait été convenu après des semaines de négociations avec les organisateurs. Les incendies tout proches sont devenus énormes et les fumées très hautes et fortes se rapprochaient du meeting. C'est alors que des fusées de gaz lacrymogènes montant très haut et éclatant comme un feu d'artifice sont retombées exactement sur la plaine du meeting. Elles étaient lancées par les policiers depuis le Pont de l'Europe. Le meeting a dû s'interrompre par la suffocation et les larmes des participants.

La manifestation était cassée. Mais des milliers de manifestants ont cherché, envers et contre tout, à exprimer leur opposition à l'Otan. C'EST LA PREMIERE FOIS QUE CELA ARRIVE! De tous les coins de l'Europe, et même des Etats-Unis et du Canada, et de Russie, des militants de la paix sont venus témoigner cette même conviction et cette même détermination. Un profond mouvement politique international est en train de se développer et bientôt il s'unira aux mouvements sociaux et populaires contre la crise financière et économique. Cette manifestation de Strasbourg n'est pas un fiasco, ce n'est qu'un début!

Claudine Pôlet
Autres textes de Claudine Pôlet sur le site du CSO

Derniers textes publiés :

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone
Le Grand Soir

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l
Le Temps

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone