Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

En Israël, la bombe n’est plus un tabou

Edouard Brion
12 janvier 2014

Récemment, pour la première fois peut-être, la possession par Israël de l’arme nucléaire sur son sol a été clairement affirmée et son utilité mise en question par des personnalités aussi prestigieuses que l’ancien président de la Knesset, Avraham Burg. Un tabou était ainsi brisé. Et cela se passait, chose tout à fait nouvelle, sur le territoire même d’Israël, mais dans un forum international.

En effet, les 5 et 6 décembre derniers, s’est tenue à Haifa, une conférence internationale en Israël pour une zone exempte d’armes nucléaires et de destruction massive au Moyen-Orient. Elle était co-présidée par deux anciens parlementaires israéliens, Issam Makhoul et Avraham Burg, soutenue par plusieurs personnalités du monde politique, associatif (Michel Warschawski) ou médical et sous l’égide de quatre organisations : Emil Touma Institute, The Israeli Disarmament Movement, International Association of Peace Messengers Cities et le financement par la Rosa Luxemburg Stiftung.

Durant ces deux jours, panels et tables rondes ont traité les points suivants : de la menace mutuelle à la sécurité collective, la question nucléaire à la Knesset, les répercussions humanitaires des armes nucléaires, menace iranienne et menace israélienne, le rôle de l’Europe face à la nucléarisation du Moyen-Orient et le besoin de sa dénucléarisation, société civile et mouvement anti-nucléaire. Les exposés se faisaient en anglais et en hébreux, avec traduction simultanée.

Un lanceur d’alerte, Mordechai Vanunu, avait déjà révélé en 1986 qu’Israël avait la bombe et il l’a payé par dix-huit ans de prison suivis d’un temps toujours en cours de résidence surveillée, ce qui lui a valu l’interdiction d’être présent à la conférence. C’est dans le prolongement de son action courageuse que s’est placée cette conférence portant, outre le Moyen-Orient, sur le sort de notre planète, notre maison commune. Une question qui ne finit pas de faire sentir son poids.

Edouard Brion
Autres textes de Edouard Brion sur le site du CSO

Derniers textes publiés :

L’armée d’insectes du Pentagone
Manlio Dinucci
il manifesto

La stratégie de diabolisation de la Russie
Manlio Dinucci
il manifesto

En Toscane la plus grande poudrière USA
Manlio Dinucci
il manifesto

Une Italie souverainiste sans souveraineté
Manlio Dinucci
il manifesto

Ponts écroulés et ponts bombardés
Manlio Dinucci
il manifesto

La réponse guerrière à la négociation
Manlio Dinucci

L’establishment USA derrière le Sommet de Helsinki
Manlio Dinucci

L’Otan expansible et toujours plus coûteuse s’élargit sur l’Europe
Manlio Dinucci
il manifesto

Néocolonialisme et “crise des migrants”
Manlio Dinucci
il manifesto

Circuit de mort dans la “Méditerranée élargie”
Manlio Dinucci
il manifesto

Derrière la parade du 2 juin
Manlio Dinucci
il manifesto

“Souveraineté” vis à vis de Bruxelles, pas de Washington
Manlio Dinucci
il manifesto