Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Les forces US ont lancé des armes à uranium appauvri dans des zones civiles en Irak en 2003

Rob Edwards
17 juin 2014
source : The Guardian
http://www.theguardian.com/world/2014/jun/19/us-depleted-uranium-weapons-civilian-areas-iraq

Les coordonnées précises révélant où les avions et les tanks US ont tiré 10.000 projectiles à l'uranium appauvri en Irak en 2003 ont été obtenues par le groupe pacifiste néerlandais Pax. C'est la première fois que ce genre d'informations est rendu public, malgré toutes les requêtes du Programme de l'ONU pour l'Environnement (PNUE) et celles du gouvernement irakien. Les informations font apparaître clairement que des projectiles à l'uranium appauvri ont été lancés sur ou près de régions peuplées d'Irak, telles que Samawah, Nasiriyah et Basrah.

PAX estime que plus de 300 sites en Irak ont été contaminés par l'uranium appauvri, et qu'il en coûterait au moins 30 millions de dollars pour les nettoyer…

Les forces US avaient donné les coordonnées GPS des projectiles à l'uranium appauvri, ainsi qu'une liste des cibles et du nombre de tirs, au ministère néerlandais de la Défense qui était inquiet pour ses troupes stationnées l'an passé dans ces zones. Le ministère a ensuite transmis ces coordonnées à PAX, en réponse à une demande d'informations…

On estime que plus de 300.000 projectiles à l'uranium appauvri ont été tirés pendant la guerre de 2003 en Irak, la grande majorité par des forces US. Une petite partie a été lancée par des tanks britanniques – les coordonnées en avaient été transmises au PNUE…

Le député du Parti Démocrate au Congrès américain, Jim McDermiott, presse actuellement le Département US de la Défense de publier toutes les coordonnées des tirs à l'uranium appauvri. «  Ces armes ont eu de terribles conséquences pour les civils irakiens  », dit-il. Le minimum que les USA puissent faire est de fournir les renseignements précis au gouvernement irakien, afin que celui-ci puisse commencer le complexe processus de nettoyage  ». Le Département de la Défense n'y a donné aucune suite. Une source militaire s'est déclarée «  étonnée  » que le gouvernement néerlandais ait rendu publiques des informations aussi sensibles.

Cette note est un résumé de l'article "US fired depleted uranium at civilian areas in 2003 Iraq war, report finds" , de Rob Edwards, publié par The Guardian le 17.6.2014. L'article est disponible sur http://www.theguardian.com/world/2014/jun/19/us-depleted-uranium-weapons-civilian-areas-iraq .

Rob Edwards

Derniers textes publiés :

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone
Le Grand Soir

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l
Le Temps

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone