Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

A quoi ont servi les F-16 belges en Irak ?

Claudine Pôlet
1 juillet 2015

Le 24 avril dernier, lors d'une conférence de presse, les porte-parole de l'armée belge ont fait le point sur les missions effectuées par les F-16 belges au-dessus de l'Irak.

"Jusqu'à présent, les F-16 belges ont détruit 107 cibles terrestres en Irak. Ces vols sont effectués au sein de la coalition internationale dans le cadre de la lutte contre l'État Islamique (EI) et à la demande de l'armée irakienne. 

Le général-major aviateur Frederik Vansina, commandant de la Composante Air, l'a confirmé. « L'élimination des cibles au sol s'est effectuée sans dommage collatéral », explique-t-il encore. 

Les F-16 belges opèrent au-dessus de l'Irak, pas dans le ciel syrien. En six mois, ils ont effectué 600 sorties, soit environ 5% des missions aériennes de l'ensemble de la coalition. 

Notre pays a encore une trentaine de militaires sur place. Ils forment les soldats irakiens qui seront à leur tour engagés dans la lutte contre l'EI. Selon le commandant de la Composante Terre, le général-major Jean-Paul Deconinck, ces instructeurs belges exécutent leurs missions sur un lieu « hautement sécurisé » à proximité de l'aéroport de Bagdad ." (Site de La Défense 24.4.2015)

Les avions de combat F-16 ont effectué 5% des missions aériennes de l'ensemble de la Coalition, celles-ci s'éleveraient donc à 12.000 au cours des six premiers mois des "opérations anti-terroristes". Si les bombardements se sont poursuivis au même rythme on en est à 18.000 à la fin juin!

Malgré cela, les djihadistes de "l'Etat Islamique" poursuivent leurs avancées sur les territoires irakien et syrien. Il ne faut pas être un expert en stratégie militaire pour comprendre que les interventions de la "Coalition internationale" (c'est-à-dire otanienne) ne visent pas à détruire la horde fasciste de l'EI, mais bien à la laisser agir contre l'armée irakienne jusqu'à ce que cette dernière ne soit plus en état de se battre. Ensuite, la "Coalition" intervient à son tour pour ne pas perdre tout contrôle sur le monstre qu'elle a engendré, financé, et armé.

Par ailleurs, " l'élimination des cibles au sol [s'est effectuée] sans dommage collatéral" pose de sérieuses questions . Comment croire sur parole de telles affirmations? Le "secret défense" est tel que même les parlementaires n'ont pas droit aux informations qu'ils réclament. Et quand des officiers affirment qu'ils ont refusé certaines missions des F-16 en Irak car elles risquaient de causer trop de dégâts collatéraux, on ne peut que penser qu'ils en ont accepté d'autres .

La participation de la Belgique à cette Coalition internationale soi-disant contre l'EI devrait prendre fin le 30 juin. Mais elle est renouvelable. Il faut rejeter tout renouvellement. Inclure cette exigence dans notre campagne contre le remplacement des avions de chasse. En Irak, les bombardements massifs des F-16 ont donné une fois de plus la preuve qu'ils ont fait les pires dommages collatéraux possibles: bloquer toute perspective de solution aux conflits du Moyen Orient.

Claudine Pôlet
Autres textes de Claudine Pôlet sur le site du CSO

Derniers textes publiés :

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone
Le Grand Soir

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l
Le Temps

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone