Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Italie : Campagne contre l'installation des nouveaux avions de chasse F35 et bombes atomiques B61-12

Comité NO GUERRA NO NATO
21 janvier 2017

Le Comité NO GUERRA NO NATO, promoteur de la campagne contre l'installation des nouveaux avions de chasse F35 et bombes atomiques B61-12 informe  d'un premier résultat important: le 26 octobre 2016, le Conseil Régional de Toscane, a approuvé à majorité une motion du groupe "Sí Toscana a Sinistra" (Oui à la Toscane à Gauche) 

Texte de la motion  "Pour le respect du Traité de Non Prolifération nucléaire"

Le Conseil Régional

Rappelant que – selon des données fournies par la Fédération des Scientifiques Américains (FAS), l'Italie entrepose le plus grand nombre des armes nucléaires américaines installées en Europe, 70 bombes B-61 sur un total de 180, sur les bases militaires de Ghedi-Torre et d'Aviano;

Rappelant que la bombe B61-12, nouvelle arme avec une tête nucléaire d'une puissance équivalente à quatre fois celle d'Hiroshima, a été officiellement autorisée par la National Security Administration (Nnsa)des Etats-Unis;

Rappelant que des photos satellitaires publiées par la FAS montrent les modifications déjà réalisées à la base d'Aviano et de Ghedi-Torre pour y installer les B61-12;

Rappelant que l'Italie, qui fait partie du Groupe de planification nucléaire de l'Otan, met à disposition, non seulement son territoire pour l'installation des armes nucléaires, mais également des pilotes italiens entraînés en vue d'attaques nucléaires sous commandement USA et des chasseurs bombardiers Tornado stationnés à Ghedi;

Rappelant que les avions de chasse F-35, destinés à l'aéronautique italienne seront dotés, comme annoncé par l'US Air Force, des bombes B61-12;

Considérant que cela signifierait une violation du Traité de non prolifération des armes nucléaires, signé en 1969 et ratifié en 1975, dont l'Art.2 spécifie: "chaque Etat non nucléaire, ayant signé le Traité s'engage à ne recevoir, directement ou indirectement, aucun type d'armes nucléaires ni autre dispositif explosif nucléaire ni aucun contrôle sur de telles armes;

Considérant que pareils nouveaux armements abaisseront le seuil nucléaire, rendant plus probable une attaque atomique;

Considérant que la présence simultanée sur son territoire des B61-12 et de la Station MUOS (système de télécommunications satellitaires de la Marine militaire des Etats-Unis), ferait de l'Italie une cible prioritaire d'éventuelles représailles nucléaires, dans le cadre préoccupant de la course au réarmement atomique;

S'engage

À demander au gouvernement de respecter le Traité de non prolifération des armes nucléaires et à faire en sorte que les Etats-Unis retirent immédiatement du territoire italien toutes les armes nucléaires et renonce à y installer les nouvelles bombes B61-12.

Comité NO GUERRA NO NATO

Derniers textes publiés :

La réponse guerrière à la négociation
Manlio Dinucci

L’establishment USA derrière le Sommet de Helsinki
Manlio Dinucci

L’Otan expansible et toujours plus coûteuse s’élargit sur l’Europe
Manlio Dinucci
il manifesto

Néocolonialisme et “crise des migrants”
Manlio Dinucci
il manifesto

Circuit de mort dans la “Méditerranée élargie”
Manlio Dinucci
il manifesto

Derrière la parade du 2 juin
Manlio Dinucci
il manifesto

“Souveraineté” vis à vis de Bruxelles, pas de Washington
Manlio Dinucci
il manifesto

Pour l’Italie, nouveau gouvernement, même “allié privilégié”
Manlio Dinucci
il manifesto

Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran
Manlio Dinucci
il manifesto

Paquet bombe nucléaire en provenance des USA
Manlio Dinucci
il manifesto

Flotte USA avec 1.000 missiles en Méditerranée
Manlio Dinucci
Il manifesto

L’Otan a déjà voté, avant nous
Manlio Dinucci
Il manifesto