Comité de Surveillance OTAN

Opinions

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer 

Italie : Campagne contre l'installation des nouveaux avions de chasse F35 et bombes atomiques B61-12

Comité NO GUERRA NO NATO
21 janvier 2017

Le Comité NO GUERRA NO NATO, promoteur de la campagne contre l'installation des nouveaux avions de chasse F35 et bombes atomiques B61-12 informe  d'un premier résultat important: le 26 octobre 2016, le Conseil Régional de Toscane, a approuvé à majorité une motion du groupe "Sí Toscana a Sinistra" (Oui à la Toscane à Gauche) 

Texte de la motion  "Pour le respect du Traité de Non Prolifération nucléaire"

Le Conseil Régional

Rappelant que – selon des données fournies par la Fédération des Scientifiques Américains (FAS), l'Italie entrepose le plus grand nombre des armes nucléaires américaines installées en Europe, 70 bombes B-61 sur un total de 180, sur les bases militaires de Ghedi-Torre et d'Aviano;

Rappelant que la bombe B61-12, nouvelle arme avec une tête nucléaire d'une puissance équivalente à quatre fois celle d'Hiroshima, a été officiellement autorisée par la National Security Administration (Nnsa)des Etats-Unis;

Rappelant que des photos satellitaires publiées par la FAS montrent les modifications déjà réalisées à la base d'Aviano et de Ghedi-Torre pour y installer les B61-12;

Rappelant que l'Italie, qui fait partie du Groupe de planification nucléaire de l'Otan, met à disposition, non seulement son territoire pour l'installation des armes nucléaires, mais également des pilotes italiens entraînés en vue d'attaques nucléaires sous commandement USA et des chasseurs bombardiers Tornado stationnés à Ghedi;

Rappelant que les avions de chasse F-35, destinés à l'aéronautique italienne seront dotés, comme annoncé par l'US Air Force, des bombes B61-12;

Considérant que cela signifierait une violation du Traité de non prolifération des armes nucléaires, signé en 1969 et ratifié en 1975, dont l'Art.2 spécifie: "chaque Etat non nucléaire, ayant signé le Traité s'engage à ne recevoir, directement ou indirectement, aucun type d'armes nucléaires ni autre dispositif explosif nucléaire ni aucun contrôle sur de telles armes;

Considérant que pareils nouveaux armements abaisseront le seuil nucléaire, rendant plus probable une attaque atomique;

Considérant que la présence simultanée sur son territoire des B61-12 et de la Station MUOS (système de télécommunications satellitaires de la Marine militaire des Etats-Unis), ferait de l'Italie une cible prioritaire d'éventuelles représailles nucléaires, dans le cadre préoccupant de la course au réarmement atomique;

S'engage

À demander au gouvernement de respecter le Traité de non prolifération des armes nucléaires et à faire en sorte que les Etats-Unis retirent immédiatement du territoire italien toutes les armes nucléaires et renonce à y installer les nouvelles bombes B61-12.

Comité NO GUERRA NO NATO

Derniers textes publiés :

8. Au coeur de la Syrie, Générosité
Marie-Ange Patrizio

7. Damas à bâtons rompus
Marie-Ange Patrizio

6. Damas des étoiles
Marie-Ange Patrizio

5. Les gardiens
Histoires du siège de Qâra, et de quelques unes de ses conséquences

Marie-Ange Patrizio

4. « Les gens qui ont un livre »
Marie-Ange Patrizio

3. La volière de Mar Yakub
Marie-Ange Patrizio

2. Matin de lumière

1. Matins de Roses
Marie-Ange Patrizio

Yougoslavie : Quand on prend l’avenir pour le passé - Raisons pour lire : Quand "Le Monde… Décryptage des conflits yougoslaves", de Fabrice Garniron
Diana Johnstone
Le Grand Soir

Un autre regard sur la Syrie
Bahar Kimyongür

Une intervention humanitaire en Syrie, il y a 150 ans
Pascal Herren, doctorant en droit à l
Le Temps

Fabrice à Waterloo : L’Occident humanitaire et la Syrie
Diana Johnstone