Comité de Surveillance OTAN

Kosovo & ex-Yougoslavie

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer

Commémoration de la guerre de Kosovo en Serbie

Roland Marounek
1 avril 2022


Belgrade, mars 1999

Le 24 mars dernier, les Serbes ont commémoré le 23e anniversaire du déclenchement de l’agression de l’Otan, avec cette année-ci, une ampleur toute particulière. Le pays doit en effet ressentir de manière particulièrement aigüe le contraste saisissant entre les discours d’aujourd’hui, dénonçant les crimes de guerre et la violation du Droit International, et ceux d’hier... Certains évoquent même aujourd’hui de traîner Poutine devant le Tribunal Pénal International, pour ‘crime d’agression’ ; en 1999, un responsable étatsunien déclarait « L’Otan est l’accusateur, le procureur,  le jury et l’exécuteur, car c’est l’Otan qui paie les factures du TPI. L’Otan ne se soumet pas au droit international, il et le droit international »[1]

Le 24 mars 1999 les civils yougoslaves de sont réveillés au son des sirènes, l’Otan bombardait Belgrade. Pendant 78 jours L'Otan a bombardé des entreprises chimiques, des raffineries de pétrole, des centrales électriques. Des tonnes de mercure se sont retrouvées dans les eaux du Danube. Des dizaines de milliers de projectiles à uranium appauvri ont été déversés sur la Yougoslavie. Plus de 20 ans plus tard, la Serbie arrive en première position en Europe pour le nombre de décès dus au cancer.


[1] Lester Munston, cité dans « USA,  les 100 pires citations », Michel Collon, 2018

Roland Marounek
Autres textes de Roland Marounek sur le site du CSO

Derniers textes publiés :

L'OTAN revendique "l'immunité" contre les poursuites judiciaires serbes sur l'utilisation d'uranium appauvri dans les bombardements de 1999
Daily Telegraph (Nouvelle-Zélande)

« Afghanistan, Libye, Serbie… : Aucune intervention militaire occidentale n’a fonctionné »
Interview de Samuel Legros, chargé de recherche et de plaidoyer à la CNAPD.
La Libre

Le président tchèque : Je demande pardon à la nation serbe.

Serbie-Kosovo : Un accord dont le seul gagnant est... Israël
Georges Berghezan

La première Guerre Humanitaire de l’Otan
Georges Berghezan et Roland Marounek

Appel à soutenir le peuple montenegrin

Bombardements à l'uranium appauvri en Serbie en 1999

Comment les guerres yougoslaves ont (provisoirement) sauvé l'Otan
Georges Berghezan

De l’utilité de faire la guerre au Kosovo
Georges Berghezan

Constitution de l'Alliance pour la neutralité du Montenegro

Des milliers de manifestants contre l'Otan à Belgrade
Sputnik

Le Monténégro choisit l’OTAN contre l’avis de sa population
Georges Berghezan