Europarlement • Aide au pacifisme condamnée
Pol De Vos
7 juin 2006

Les faits se sont déroulés à Munich et remontent à une manifestation à l'occasion de la conférence annuelle non officielle de l'OTAN. L'eurodéputé en sa qualité de parlementaire européen, a voulu porter assistance à un manifestant pacifiste, arrêté, selon lui, de manière arbitraire et brutale. Pflüger aurait alors repoussé « avec force » le bras d'un des policiers qui s'interposaient avant de leur porter outrage. Ce que Pflüger dément.

Élu au Parlement européen en tant qu'indépendant sur la liste du PDS (ex-communiste), Tobias Pflüger joue depuis de nombreuses années un rôle actif au sein du mouvement pacifiste allemand.

La levée de son immunité et les poursuites à son encontre constituent un pas supplémentaire vers la criminalisation du mouvement pacifiste radical. Souvenez-vous, il y a quelques mois, Hans Lammerant du Forum pour l'action pacifiste avait été accusé par Karel De Gucht d'avoir répandu un communiqué ludique...

Dans un communiqué de presse, l'asbl Paix a dénoncé avec indignation les mesures prises à l'égard de Tobias Pflüger. « Nous sommes intimement persuadés que la motivation d'une telle décision est purement politique », a déclaré l'asbl. «  Le but de cette décision est clairement de réduire au silence un élément critique du mouvement pacifiste européen. C'est, selon nous, une nouvelle tentative de criminaliser les manifestations politiques, ce qui est très dangereux pour la démocratie. »