La nouvelle politique de l'OTAN
Pierre Piérart
1er mars 2000

L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), fille de la guerre froide qui s'est développée entre 1944 et 1949, a été créée par le Traité de Washington le 4 avril 1949. Ce traité résulte de préparatifs secrets, tenus au Pentagone en mars 1948; il est le prolongement direct du Traité de Bruxelles, signé le 17 mars 1948, qui entérinait l'alliance défensive contractée entre le Royaume-Uni, la France et le Bénélux. Dès le 24 août 1949 l'OTAN comprendra 12 membres: aux cinq du Traité de Bruxelles se sont joints les États-Unis, le Canada, l'Italie, l'Islande, le Danemark, la Norvège et le Portugal. Le lien atlantique est clairement établi et l'article 5 du traité impose l'assistance mutuelle en cas d'agression avec information immédiate auprès du Conseil de sécurité. Au départ l'OTAN est donc un bloc militaire défensif, géographiquement limité dans son champ opérationnel et chargé d'appliquer la doctrine du "containment" c'est à dire de la limitation de l'expansion du communisme.

Depuis l'effondrement de l' Union soviétique, l'OTAN s'est subitement retrouvée privée de son ennemi. Pour se maintenir elle a dû trouver de nouveaux adversaires et programmer de nouveaux plans d'activités et de développement (" qui n'avance pas recule ") comme l'expansion de l'Alliance malgré la disparition du bloc de Varsovie, les relations bilatérales avec la Russie et l'Ukraine, le Conseil de Partenariat euro-atlantique, le Programme de Partenariat pour la Paix (PPP), l'acte fondateur OTAN/Russie, la charte de partenariat spécifique entre l'OTAN et l'Ukraine, le groupe de coopération méditerranéenne sans parler des activités scientifiques, et d’une pléthore d’autres services. Cette gigantesque pieuvre militaire en pleine expansion réclame de plus en plus de moyens pour agresser avec un maximum de violence et sans mandat des Nations Unies des pays souverains. L' Union Européenne, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) et l' Union Européenne Occidentale (UEO) doivent accepter directement ou indirectement les décisions de l'OTAN.

Le Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA) qui régit le PPP, créé en janvier 1994 par le président Clinton, réunit 26 partenaires d'Europe et d'Asie centrale pour participer à des exercices militaires et d'assistance humanitaire. Ce système politico-militaire est complété par 6 centres d'entraînement PPP en Turquie, Ukraine, Suède, Roumanie, Suisse et Autriche. Toute la PESC, dont les objectifs sont à peine esquissés, est dominée par la stratégie otanienne: Javier Solana, devenu " M. PESC " de l'UE et Secrétaire général de l'UEO tient dans ses mains toutes les questions de défense européenne en collaboration étroite avec le Britannique Robertson, Secrétaire général de l'OTAN. Pour terminer ce tableau décevant de la PESC, rappelons que des pays neutres comme la Suisse, la Suède, l'Autriche, la Finlande et l'Irlande, se rapprochent de plus en plus de l'OTAN, par le biais du PPP, ou de l'UEO dans un rôle d’observateurs.

Dans un prochain article, nous examinerons le devenir de
l'arsenal nucléaire de l'OTAN maintenu envers et contre tout, malgré l'article 6 du TNP et l'avis de la Cour Internationale de Justice de juillet 1996…