Comité de Surveillance OTAN

Documents

Accueil
Plate-forme du CSO
Alerte OTAN !
Communiqués du CSO

Articles

Documents officiels
Autres textes

Carte de l'Otan
L'Europe et l'Otan (2004)

Kosovo:
Fact-finding mission

Images
Archives
Liens

Contactez-nous !

imprimer

La force de réaction de l'OTAN : Au centre de la transformation de l'OTAN

Source : Site de l'Otan

08 octobre 2003

La force de réaction de l'OTAN (NRF) sera un paquet cohérent de forces interarmées et multinationales à niveau de préparation élevé, faisant appel aux technologies de pointe, souple, déployable, interopérable et apte à soutenir des opérations prolongées.

Elle sera adaptée le cas échéant aux besoins d'une opération spécifique et sera prête à se transporter rapidement partout où il le faudra. Il ne s'agira pas d'une force permanente. La NRF pourra mener ses propres missions ou intervenir dans le cadre d'une force de plus grande taille pour contribuer à toute la gamme des opérations militaires de l'Alliance. La NRF pourra soutenir ses propres opérations pendant une période allant jusqu'à un mois, voire davantage si elle est réapprovisionnée. Sa taille et sa composition exactes sont à l'étude, et feront l'objet d'une définition plus précise, jusqu'à ce qu'elle parvienne à sa capacité opérationnelle finale.

La NRF sera constituée à partir des contributions de forces de différents pays, qui seront soumises à un système de rotation selon lequel elles s'entraîneront jusqu'à leur certification en tant que force interarmées, puis seront disponibles sur appel pendant les six mois suivants.

Mais la NRF servira aussi de catalyseur clé permettant de cibler et de promouvoir l'amélioration des capacités militaires de l'Alliance, en relation très étroite avec les éléments nationaux et multinationaux de l'Engagement capacitaire de Prague et avec l'ensemble du processus d'établissement des plans de forces de l'OTAN. Elle sera donc un élément essentiel de l'agenda pour la transformation de l'Alliance. En outre, tous les Alliés considèrent que la NRF et l'objectif global de l'Union européenne constituent des initiatives totalement compatibles et se renforçant mutuellement.

Quelles missions ?

En pratique, les tâches de la NRF seront sans doute principalement celles qui exigent une capacité de réagir en déployant les forces les plus performantes dans un très bref délai. Ces tâches pourraient consister, notamment, en une démonstration de force en vue de dissuader un agresseur, en un déploiement en tant que force autonome pour des opérations relevant de l'Article 5 (défense collective) ou n'en relevant pas (gestion des crises, stabilisation), et en un déploiement comme force d'entrée initiale dans le cadre d'une opération de grande envergure.

Origines et dates limites de la NRF

Les 8 et 9 octobre, à Colorado Springs (Etats-Unis), les Ministres de la défense des pays de l'OTAN feront le point sur l'avancement de la mise en œuvre du concept global de la NRF. Ce concept, fondé sur la décision prise par les chefs d'Etat et de gouvernement au Sommet de Prague, en novembre 2002, de créer une force de réaction une force de réaction de l'OTAN, a été approuvé par les Ministres de la défense à la réunion tenue à Bruxelles au mois de juin de cette année.

Il avait été décidé, au Sommet de Prague, que la force serait dotée de sa capacité opérationnelle initiale dès que possible mais au plus tard en octobre 2004, et de sa pleine capacité opérationnelle au plus tard en octobre 2006. Sur la base de ces directives, les Ministres de la défense ont chargé en juin 2003 les autorités militaires de l'OTAN (NMA) d'établir la NRF. Grâce au très intense et très rapide engagement des pays alliés, les NMA visent à l'activation d'un premier “prototype” de la NRF le 15 octobre de cette année. Cela permettra à l'Alliance de poursuivre la définition des besoins et l'élaboration des procédures de la NRF.

Autres documents :

Mémorandum de la CNAPD dans le cadre du sommet de l’OTAN à Varsovie

CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DE BELGIQUE : Proposition de résolution concernant la situation en Libye

Annexe au rapport de Dick Marty : Carte des centres de détention du nord de l’Albanie

Traitement inhumain de personnes et trafic illicite d’organes humains au Kosovo
Commission des questions juridiques et des droits de l’homme

De la bonne coopération entre l'Otan et les ONG
Anders Fogh Rasmussen

Une Otan sans armes nucléaires
Lt Col. Michael J. Byrne, Com. Douglas L. Edson, Lt Col Andrea L. Hlosek

Déclaration du Sommet de Strasbourg-Kehl

The Continuing Relevance of NATO’s Nuclear Deterrence Strategy in an Uncertain World
Guy B. Roberts, Deputy Assistant Secretary General for WMD Policy at NATO

Déclaration commune sur la collaboration des Secrétariats des Nations Unies et de l’OTAN
Jaap de Hoop Scheffer - Ban Ki-Moon

Ministère de la défense belge : Note d’Orientation Politique
Pieter De Crem

Déclaration du Sommet de Bucarest

Non-prolifération, contrôle des armements et désarmement
Note de Karel De Gucht

Adresse de Tzipi Livni au Symposium OTAN-Israël, Herzliya

Demande d'explications de M. Josy Dubié au ministre de la Défense sur «l'accroissement de la présence militaire belge en Afghanistan»

Directive politique globale entérinée par les chefs d’État et de gouvernement de l’OTAN lors du sommet de Riga

Votes à l'ONU sur le Désarmement

Rôle de la base aérienne de Florennes dans l'OTAN

Excerpt from IVth Report by the Ombudsperson Institution in Kosovo: The situation of non-Albanian communities in Kosovo

Exerpt from IVth Report by the Ombudsperson Institution in Kosovo:The inadequacy of human rights protection mechanisms
Marek Nowicki

Discussions à la Chambre belge sur le projet de loi portant assentiment à l'adhésion des nouveaux membres à l'OTAN

Statut juridique de l'aéroport de Chièvres.
Demande d'explications au Ministre de la Défense

Extension de la zone d'intervention OTAN : Communiqué de l'OTAN

Projet de Constitution Européenne et OTAN

Réunion du Comité des plans de défense et du groupe des plans nucléaires, Bruxelles le 12 juin 2003 : Communiqué final

Réunion ministérielle du Conseil de l'Atlantique Nord de Madrid - Communiqué final

Jaap de Hoop Scheffer : « Un nouvel OTAN est nécessaire »

Allocution prononcée par M. Jaap de Hoop Scheffer devant la Commission parlementaire pour les Affaires étrangères
Jaap de Hoop Scheffer

Note sur le traité secret conclu entre la Belgique et les Etats-Unis en 1971

Opérations en zone urbaine en l’an 2020 - Synthèse

Accords secrets de 1971 entre la Belgique et les USA

Declaration du sommet de Prague sur l'Irak

Extraits du Concept Stratégique de l'Alliance de 1999 sur les armes nucléaires

Annexe B des Accords de Rambouillet

Articles de la Charte des Nations Unies et du Traité de l'OTAN violés par l'agression contre la Yougoslavie

Traité de Maastricht : Dispositions concernant une politique étrangère et de sécurité commune

Discours à l'Assemblée générale des Nations unies: «Nous avons peur»
Paul-Henri Spaak