Defender Europe 2020
Claudine Pôlet
1er mai 2020

« La modification de l’exercice ne nuira pas à la capacité de l’OTAN de protéger tous les Alliés et de protéger nos valeurs communes. Nos nations, nos Alliés, nos partenaires et nos adversaires potentiels doivent savoir que nos forces restent prêtes ».(site officiel de l’Otan)

Malgré l’extension exponentielle de la pandémie du Covid-19, l'Opération DEFENDER 2020, organisée par l’Otan se poursuit. 20.000 soldats US débarquent dans les ports européens depuis le début du mois de février, 20.000 autres militaires des différents pays européens traversés, construisent et réparent des quais portuaires, des routes, des ponts, des entrepôts d’armes, des casernes, de la France aux confins de la Pologne pour s’installer face à la Russie. Cette Opération Defender 2020-Europe est appelée « un exercice ne visant personne », mais il est clair que la Russie est sa cible.  Elle a été à peine réduite suite à la défection de la Finlande et de la Norvège. 

Parmi les « entraînements » organisés, il est également prévu des exercices utilisant des armes nucléaires. A la veille du lancement de l’Opération, le Saceur (commandant en chef du SHAPE) a déclaré froidement être « partisan de l’idée d’utiliser l’arme nucléaire en premier »

Dans chacun des pays où nos dirigeants participent à Defender 2020, il faut appeler à la fermeture des bases de l’Otan, et à ce que les soldats refusent de participer aux nouveaux crimes de guerre en préparation. L'opération Defender 2020 doit être annulée et pas seulement réduite ou reportée. 

Nos gouvernements complices doivent prendre sur les budgets militaires les fonds nécessaires à la construction de services de santé et de soins dignes de la préservation de la vie humaine. La haine des gouvernements européens et américain pour la Russie, la Chine, Cuba, Venezuela  n’a pas changé depuis que Churchill, en 1945, proposait aux « alliés » de continuer la Seconde Guerre mondiale jusqu’à écraser l’URSS de l’époque. Defender 2020 est perfidement présenté comme « un exercice », 

Les contrats d'achat des F-35 doivent être dénoncés et révoqués. Les bombes nucléaires américaines stockées en Belgique et dans quatre autres pays d’Europe doivent en être retirées. Les bases aériennes militaires de tous les pays européens doivent être fermées. Les budgets des Etats consacrés à l’armement doivent être drastiquement réduits. Toutes les entreprises qui travaillent pour l’industrie de l’armement doivent être reconverties.